Finances & Mission

Numéro V, Volume 18 - 17 juin 2015

Big image

ÉDITORIAL

Le présent numéro est le dernier du volume V de Finances & Mission. Surveillez la sortie du volume VI, en octobre prochain. N’oubliez pas que nous aimons recevoir vos remarques, particulièrement sur les questions que vous souhaitez voir aborder. Écrivez-nous à l’adresse Money&Mission@can.salvationarmy.org.


Nous espérons que vous passerez un été magnifique et que vous aurez l’occasion de prendre des vacances afin de refaire le plein d’énergie après un hiver et un printemps exceptionnellement chargés, notamment en raison de la mise en œuvre d’Agresso, notre nouveau système financier. Pour ceux d’entre nous qui traitent des finances du territoire, Agresso représente des changements importants. La période de transition a amené son lot de problèmes et de frustrations. Toutefois, nous savons que nous en sortirons plus forts, plus efficaces et mieux préparés pour répondre aux besoins de notre organisation. Je vous remercie de votre patience et de votre collaboration. Ensemble, envisageons l’avenir.

NORMES EN MATIÈRE DE SERVICE À LA CLIENTÈLE

La création des centres régionaux de comptabilité (CRC), en 1998, a fait en sorte que le service des finances avait désormais des clients et qu’il devait penser, pour la première fois de son histoire, en termes de service à la clientèle. Dans le passé, nous nous percevions comme un bureau principal dont la fonction était simplement d’ordre financier. En conséquence, notre service a pris davantage conscience de la nécessité d’offrir des services qui répondent aux besoins de nos clients.


En 2010, le service des finances a officialisé son approche en adoptant des normes de service à la clientèle, notamment en ce qui a trait à la disponibilité, à la courtoisie, aux demandes de renseignements, à la qualité de l’information et au respect.


L’évaluation du rendement de nos employés est fondée sur ces normes afin de renforcer le message. En outre, nous reconnaissons et célébrons la qualité des services à la clientèle grâce à un programme de récompenses. Deux fois par année, nos employés proposent la nomination d’un de leurs pairs dont les services ont dépassé les attentes. Un comité des candidatures étudie les demandes et choisit les candidats qui seront récompensés.


Pour de plus amples renseignements sur notre programme de récompenses, veuillez communiquer avec nous à Money&Mission@can.salvationarmy.org.

DÉLIVRANCE DE REÇUS : DONS DE VÉHICULE D’OCCASION

Nous poursuivons notre série d’articles sur la section 9 du Manuel territorial des finances (MTF). Les lignes directrices suivantes vous seront utiles lors de la délivrance de reçus pour dons de véhicules d’occasion.


Les véhicules d’occasion donnés peuvent être évalués à 100 % du prix de gros indiqué dans la plus récente édition du Gold Book/Canadian Black Book. Si le prix du véhicule n’y figure pas, on obtiendra une estimation d’un évaluateur indépendant.

Veuillez suivre les directives suivantes lors de la délivrance d’un reçu officiel.


  • Demandez au donateur de remplir le formulaire Demande de reçu officiel (voir le MTF 0903) avant de procéder au don.
  • Avant d’examiner le véhicule, le donateur doit indiquer que celui-ci :


  1. Compte moins de 15 ans;
  2. Compte moins de 200 000 km;
  3. Est en bon état, ainsi que la transmission;
  4. Est propre et ne présente pas de dommages importants à l’intérieur;
  5. Est propre et ne présente pas de dommages importants ni de taches de rouille à l’extérieur;
  6. Ne présente pas de problèmes ou de préoccupations importantes;
  7. N’est grevé d’aucune charge (la documentation provinciale à l’appui doit être présentée au moment de faire le don);
  8. Appartient au donateur (le document de propriété provincial est fourni au moment de faire le don).


  • Si les éléments susmentionnés sont réunis, demandez au donateur d’amener le véhicule à l’endroit indiqué pour l’inspection.
  • Inspectez le véhicule et confirmez que toutes les étapes précédentes ont été respectées.
  • Remplissez les formulaires relatifs à l’immatriculation et à l’acte de vente, en laissant la partie « acheteur » en blanc (celle-ci sera remplie au moment de la vente du véhicule).
  • Examinez la carte-photo d’identité du donateur pour vous assurer qu’il est le propriétaire du véhicule, et faites-en une photocopie.
  • Demandez au donateur de retirer du véhicule tous les objets qui lui appartiennent, y compris la plaque d’immatriculation, si la loi provinciale l’exige.
  • Demandez au donateur de vous remettre les clés du véhicule et gardez-les dans un coffre-fort.
  • Si le reçu est délivré par une autre entité, veuillez remplir le formulaire Demande de reçu officiel (voir le MTF 0903).
  • Faites une photocopie de l’acte de vente provincial et de la documentation relative aux charges et conservez-la comme copie de sauvegarde.


Ces directives devraient être suivies même lorsqu’aucun reçu n’est exigé. En d’autres mots, nous devons nous assurer que le véhicule donné est en bon état et que le donateur est légalement autorisé à faire le don.

LE CANADA AU CINQUIÈME RANG DE L’INDICE DU BONHEUR?

En avril dernier, les Nations Unies ont publié le Rapport mondial sur le bonheur 2015. Parmi les 158 pays dénombrés, le Canada est arrivé au cinquième rang, derrière la Suisse, l’Islande, le Danemark et la Norvège. En revanche, les États-Unis occupent le quinzième rang.


Ce classement élevé peut avoir surpris certains Canadiens, souvent moins habitués de penser à leur bonheur que leurs voisins du Sud. En fait, la Déclaration d’indépendance des États-Unis, en 1776, fait mention de trois exemples de « droits inaliénables » : la vie, la liberté et la recherche du bonheur, tandis qu’au Canada, la Loi constitutionnelle de 1867 parle plutôt de principes de paix, d’ordre et de bon gouvernement.


Le classement établi dans le Rapport était fondé sur l’indice moyen de satisfaction de la vie, des données recueillies dans le cadre d’un sondage international de l’institut Gallup, où « 0 » représente la pire vie possible et « 10 », la meilleure. Les pays qui viennent en tête du classement avaient une moyenne supérieure à 7,5, tandis que celle des pays qui se situent en fin de classement était inférieure à 3,0. Un écart de quatre points dans l’indice moyen de satisfaction de la vie sépare les dix pays où on vit le plus heureux des dix pays où on vit le moins heureux.


La plupart des écarts entre les pays sont fondés sur six variables clés qui portent chacune sur un aspect différent de la vie. L’une de ces variables suscite un intérêt particulier pour l’Armée du Salut : la générosité, mesurée par de récents dons en argent en fonction des différences de revenus.


Les autres variables utilisées pour mesurer l’indice de bonheur étaient :

  • Le produit intérieur brut (PIB) par habitant – en termes de parité de pouvoir d’achat, converti en dollars indexés;
  • L’espérance de vie saine à la naissance;
  • Le soutien social – avoir quelqu’un sur qui compter dans les épreuves;
  • La liberté de choix;
  • L’absence de corruption, dans le gouvernement et les entreprises.


Outre l’évaluation de la satisfaction effectuée auprès de populations entières, le Rapport analysait les résultats en fonction du sexe et de l’âge. En s’appuyant sur la moyenne mondiale, l’indice de satisfaction chez les femmes est légèrement plus élevé que chez les hommes. En outre, cet indice est élevé chez les jeunes répondants, diminue de 0,6 de point chez les personnes d’âge moyen et demeure stable par la suite. Cependant, la perspective mondiale en ce qui a trait à l’âge masque de grandes différences entre les pays, dont certains présentent une courbe en U et d’autres une baisse.


Certains d’entre vous se demanderont peut-être si les Canadiens sont heureux dans l’ensemble du pays. Un article qui paraîtra dans le numéro d’automne révélera les résultats d’une autre récente étude sur ce sujet.

SAVIEZ-VOUS QUE? DIFFUSION EN CONTINU DU CONGRÈS SANS FRONTIÈRES

Le congrès Sans Frontières qui marquera le 150e anniversaire de la fondation de l’Armée du Salut se tiendra à Londres, du 1er au 5 juillet. Les lecteurs de Finances & Mission pourront y participer en direct, par diffusion continue et sur les réseaux sociaux, particulièrement pendant la cérémonie de clôture et d’envoi, le dimanche 5 juillet.

Remarques, suggestions?

Si vous avez des remarques concernant les articles présentés ou des suggestions pour un prochain numéro, écrivez-nous àMoney&Mission@can.salvationarmy.org.

Service des finances

2 Overlea Blvd
Toronto, ON M4H 1P4
Tél. : 416-425.2111, poste 2237

116 - 276 Midpark Way SE
Calgary AB T2X 1J6
Tél. :403-201.9223

884 - 167 Lombard Ave
Winnipeg MB R3B 0T6
Tél. : 204-975.0735

101 - 85 Thorburn Rd
St. John's NL A1B 3M2
Tél. : 709-579.3919

Équipe de rédaction

Rédacteur en chef
Alister Mason
Rédactrice principale
Patricia Dunbar

Paul Goodyear
Conceptrice graphique et coordonnatrice de la production
Emilia Kangasjarvi
Traducteurs
Service de traduction de l’Armée du Salut