Miguel, tu es ici chez toi !

Et c'est ici que tu t'entraînes...

Ton Parcours personnalisé

Miguel, cet espace est le tien, et à vie !


Chaque fois que nous nous verrons, je récapitulerai ce que nous aurons abordé ensemble.


" Libérez les idées ! Libérez les idées ! "


Notre objectif commun : te permettre de dépasser les freins qui t'empêchent d'exprimer tes idées et muscler ta "contribution créative" en toutes circonstances - mais surtout, challenger les créas de façon constructive et inspirante sur leurs propositions, être actif dans les brainstorm de pitch avec Isabelle et le staff dirigeant de l'agence, et explorer des pistes plus audacieuses pour les clients en rendez-vous et dans les briefs.

Allez, c'est parti !


Tu as un accès illimité à une hotline quand tu une question créativité, envie de challenger une de tes idées, besoin d'être boosté ou tout simplement pour partager une victoire. Envoie-moi un mail, nous choisirons dans la journée un créneau pour nous parler tranquillement.


N'hésite pas !


Pauline Klein

06 70 86 18 87

pauline.klein@nextlevelformation.fr

SESSION #2 - LÂCHER PRISE & FUN TO FAIL

Le complot !

On a utilisé les Chapeaux de Bono pour mener à bien notre mission ultra-secrète... Chhhhhuuuuuutt !


Ce qu'on retient !

(d'abord, que d'une manière ou d'une autre, on sera célèbres)

Les Chapeaux s'utilisent dans n'importe quel ordre, tout dépend du sujet et de ce qu'on cherche à faire.

Le Chapeau Rouge permet d'exprimer nos émotions : j'ai peur que ça foire, je trouve le projet génial, je sens qu'on tient la bonne idée, mais on n'y est pas encore et je sais pas quoi te dire pour t'aider à la trouver, je suis complètement sec sur le sujet...

Le Chapeau Vert, c'est le Chapeau de l'Enfant Libre. Il a besoin d'être protégé de toute forme de critique, de jugement (autant positif que négatif), de justification. Plus il s'amuse et plus c'est facile.

Allez, on s'entraîne à lâcher prise

Les exos du jour :

- phrases applaudies + phrases applaudies avec "rebond Chapeau Jaune"

- associations d'idées, pour travailler la divergence

- NON !

- Bonjour Émotion


Ce qu'on retient !

Dehors la "logique" !!! La créativité naît d'un regard neuf et de trouver de "nouvelles évidences".

- Plus je propose du décalage, du jeu, plus je trouve des idées surprenantes.

- C'est bien de commencer par balancer les lieux communs, comme ça on s'en débarrasse et on laisse la place aux idées inattendues.


- Je ne peux être créatif en impro QUE SI je lâche prise, càd si je prends le risque de commencer des phrases plein d'assurance sans savoir ce que je vais dire, mais en ayant confiance sur ma capacité à retomber sur mes pattes.

- Le nerf de la guerre n'est donc pas la créativité, qui ne se décrète pas, mais l'ENERGIE, qui peut se convoquer.

- La notion de lâcher prise est lié au plaisir de se jeter à l'eau. Pris comme un enjeu contraignant, il est impossible de se "lâcher".

Comment remettre la canne à la mode ???

Histoire de s'entraîner à trouver des idées...


Méthodo : les associations libres, formalisées sur paper board dans une carte heuristique (ou mindmap - par ici pour en savoir plus )

BRAVO !! Tu as eu plein d'idées, et avec facilité :))


Ce qu'on retient !

Diverger le plus longtemps et le plus large possible, càd explorer le plus de facettes possibles du sujet, SANS JUGER

Et une fois qu'on a divergé, on prend le temps d'observer les idées - propositions, freins éventuels, etc - et on choisit une thématique que l'on va creuser : c'est la phase de convergence qui commence.

Et pour finir, une bonne histoire !

Dans le brief, comment DOPER la rédaction de l'enjeu ? En écrivant une bonne histoire qui amène inévitablement à "la phrase clé du brief".

La vidéo, c'est par ici.


Et COMING SOON, de quoi s'entraîner...


SESSION #1 - POUR SE METTRE EN JAMBE !

On a commencé par essayer de comprendre pourquoi ce n'était pas si simple pour toi aujourd'hui de "balancer" tes idées. On a regardé les "Niveaux Logiques" de la Pyramide de Dilts pour identifier à quel niveau se situer ton frein.
Big image
Première intuition : ton frein se situe au niveau de l'action - "tu n'oses pas".

Observe-toi en situation pour vérifier cette première intuition. Est-ce que tu as une sorte de croyance cachée, du genre "je ne suis pas quelqu'un de créatif", qui te ferait penser que les autres ont toujours de meilleures idées que toi ? que tu ne peux pas avoir de bonne idée.


Si ton frein est bien au niveau de l'action, bonne nouvelle, c'est plus simple à débrider !

On va travailler sur le lâcher prise : des exercices d'impro pour ramener la contribution créative dans ta zone de confort et des outils méthodologiques pour structurer la créativité, et donc te rassurer.

Mais attends, la zone de confort, c'est quoi déjà ?!?


La zone de confort, c'est un endroit où tout nous semble facile, et où nous sommes capable d'agir de façon authentique, utile et adaptée à la situation. Concrètement là, c'est la capacité à "balancer" toutes les idées qui te passent par la tête en brainstorm sans que ça ne suscite le moindre stress...


Et quand je ne suis pas dans ma zone de confort, qu'est-ce qui se passe ?!?

Et bien, j'ai des signes extérieurs d'inconfort qui trahissent mon réflexe scénarique, c'est-à-dire l'injonction à laquelle j'obéis de façon automatique, quand je suis en stress.

Par exemple, lors d'un brainstorm, je ne dis rien et j'utilise toute mon énergie à ne rien dire parce qu'une petite voix dans ma tête me dit que ça serait grave si j'étais nulle, si je donnais une idée pas terrible.

Pour mémoire, voilà les 4 manifestations de l'inconfort en réponse aux 5 drivers universels.

Big image
Ton boulot : observer tes manifestations d'inconfort en situation et creuser le driver qui se cache derrière !! Pour créer de nouveaux réflexes, c'est essentiels d'identifier tes réflexes actuels :)

Et on a commencé à travailler...

Avec quelques exos d'impro :

- associations d'idées, simple, double, triple

- des mots qui riment

- conférence en gromelo

- des questions d'expert


Ce qu'on en retient:

Face à l’inconfort (externe ou interne d'ailleurs), il y a 2 possibilités: la sécurisation (posture fermée), ou le lâcher prise (posture ouverte).

Le jugement et le rapport à l'erreur encourage la posture fermée. Le plaisir, le "fun to fail" et l'envie d'être utile encourage la posture ouverte.

Le lâcher prise est un pari, mais dès qu'on y entre, on active de nouvelles ressources



Et en s'intéressant à la méthode des Chapeaux de Bono pour conscientiser notre manière de penser, notre point de vue sur les choses à un moment donné :

Big image

Chapeau blanc

La neutralité : lorsqu’il porte le chapeau blanc, le penseur énonce des faits purement et simplement. La personne alimente le groupe en chiffres et en informations. C’est l’image de la froideur. C'est le goût de la simplicité : le minimalisme.


Chapeau rouge

La critique émotionnelle : avec le chapeau rouge, le penseur rapporte ses informations teintées d’émotions, de sentiments, d’intuitions et de pressentiments. Il n’a pas à se justifier auprès des autres chapeaux. C’est le feu, la passion, l'intuition.


Chapeau noir

La critique négative : lorsqu’il porte le chapeau noir, le penseur fait des objections en soulignant les dangers et risques qui attendent la concrétisation de l’idée. C’est l’avocat du diable ! C’est la prudence, le jugement négatif.


Chapeau jaune

La critique positive : lorsqu’il porte le chapeau jaune, le penseur admet ses rêves et ses idées les plus folles. Ses commentaires sont constructifs et tentent de mettre en action les idées suggérées par les autres membres du groupe. C’est le soleil et l’optimisme.


Chapeau vert

La créativité : lorsqu’il porte le chapeau vert, le penseur provoque, recherche des solutions de rechange. Il s’inspire de la pensée latérale, d’une façon différente de considérer un problème. Il sort des sentiers battus et propose des idées neuves. C’est la fertilité des plantes, la semence des idées.


Chapeau bleu

L'organisation : c’est le meneur de jeu, l’animateur de la réunion qui canalise les idées et les échanges entre les autres chapeaux. C’est le bleu du ciel qui englobe tout.



Et en parlant de Bono, voilà une anecdote sur le lâcher prise :

Edward de Bono on creative thinking

Ton programme d'entraînement pour la prochaine fois

Commencer par prendre le temps de l'analyse ! Observe :

- tes manifestations d'inconfort : comment ? dans quelles situations ? - et interroge quel driver se cache derrière...

- les Chapeaux de Bono que tu mets spontanément sur ta tête


Et dans un 2e temps essaie de jouer avec les différents Chapeaux de Bono pour mettre sur ta tête celui qui est utile à la situation, et pour goûter à la diversité des points de vue !


Et dès que tu remportes une petite victoire, note le !


(Pense à m'envoyer un brief client et un exemple de format de brief que vous utilisez !)