Nouvelles du CD44 des Médecins

LOM-Lettre Février 2019

CPTS, une nouvelle usine à gaz ? la disparition de la médecine libérale ?

Ma santé 2022, un beau projet, comme souvent parti d'un beau et noble sentiment. En l'occurrence améliorer la qualité et l'accès aux soins, au sens large. D'où l'idée de créer des communautés professionnelles territoriales de santé. Des CPTS regroupant des bassins de population de 20 à 100.000 habitants où les médicaux et para-médicaux vont pouvoir virtuellement se regrouper pour échanger et optimiser la prise en charge des patients. Une belle idée mais dans les faits ? Cette organisation va t elle nous permettre de nous y retrouver ? de dégager du temps médical pour nos patients ?

Si l'on prend le sujet des 4.000 agents administratifs qui vont nous aider dans notre quotidien... Un simple petit calcul mathématique ne leur laisse pas présager de beaux jours. En ne prenant pour exemple que le nombre de médecins généralistes en activité en 2018 à savoir 87.801, il y aura donc un agent administratif pour 22 médecins. Sachant que le temps administratif quotidien par médecin est évalué à 1 heure, ces agents devront donc travailler 22 heures par jour...

Plus sérieusement , ou pas, parmi les objectifs avoués de la création de ces CPTS, l'accès à un médecin de premier recours pour chaque patient et la volonté d'optimiser les consultations non programmées pour réduire la consommation des urgences hospitalières (de 15 à 20%). Là encore une bonne idée mais avec quelques réserves et contraintes. Cette régulation va devoir être effectuée au sein de chaque CPTS avec une rémunération forfaitaire induite. La ROSP individuelle va marquer le pas au profit d'une rémunération pyramidale qui sera laissée à l'appréciation du responsable de la CPTS, après la participation à des réunions avec de beaux tableaux Excel pour justifier nos activités.

Ci-après un lien vers un article du Quotidien du médecin permettant d'appréhender un peu ce qui nous attend notamment en matière de missions, d'indicateurs et de financement de ces communautés.

Soyons attentifs sur ce qui se trame, soyons des acteurs et non pas de simples figurants d'un mauvais film.


https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2019/01/31/negociations-sur-les-cpts-missions-prioritaires-et-financement-en-deux-temps-ce-qui-vous-attend_865530?xtor=EPR-1-%5BNL_derniere_heure%5D-20190131&utm_campaign=NL_derniereheure&utm_source=qdm&utm_content=20190131&utm_medium=newsletter


Dr Vincent pluvinage

Président CD44MO

Projet de loi santé

Le projet de loi Santé, présenté en Conseil des ministres le 13 février, prévoit une vaste réforme des modes de financement des hôpitaux pour éviter les actes redondants et accroître la qualité de suivi des patients. Jean-Marc Aubert, directeur de la «task force» sur ce chantier. Task force qui dans le monde militaire désigne un corps expéditionnaire, un sacré programme.

Participation au débat citoyen ma santé 2022

L'Ordre des médecins a souhaité vous inviter à vous exprimer, sur notre système de santé, sur votre exercice, sur les messages que vous souhaitez porter en tant que médecin.

Connectez-vous ou créer votre espace personnel pour répondre au questionnaire.

Empathie des étudiants en médecine

Une étude réalisée chez nos voisins Belges, qui interroge.

Un Réseau cherchant de nouvelles sentinelles

Créé en 1984, le réseau Sentinelles, partenaire de Santé publique France, fonctionne grâce aux 1.300 médecins généralistes qui le constituent. Il permet de mener en temps réel une surveillance épidémiologique de plusieurs maladies, basée sur l’analyse des données transmises par les médecins participants.

Plus il y aura de médecins déclarants, plus précises seront les estimations sur les pathologies surveillées (syndromes grippaux, diarrhées aigües, varicelle, etc). Les activités du réseau pourraient intéresser les médecins sensibles à l’épidémiologie et à la recherche en médecine générale.


Vous êtes intéressés pour participer au réseau Sentinelles, vous pouvez contacter le 01 44 73 84 35 (secrétariat du réseau Sentinelles) ou Charly Kengne-Kuetche

Épidémiologiste

Animatrice Pays de la Loire et cohorte GrippeNet.fr


Réseau Sentinelles UMRS 1136 - Inserm UPMC ; CHR Orléans
charly.kengne-kuetche@iplesp.upmc.fr

Circulation active de la rougeole à la station de ski de Val Thorens

Depuis le mois de janvier 2019, une circulation active de rougeole a été observée chez les saisonniers de la station de ski de Val Thorens. A ce jour, 39 cas de rougeole ont été déclarés en France à Val Thorens et 5 cas confirmés ont pu être reliés épidémiologiquement en Europe.

Dans le contexte des vacances d’hiver, pour la France et un grande partie de l’Europe, et compte-tenu de la population concernée (professionnels du tourisme), la stratégie de gestion retenue par le Ministère des Solidarités et de la Santé est une stratégie d’endiguement, qui s’appuie sur les mesures prônées dans le plan d’éradication de la rougeole en France et déclinées dans la circulaire DGS/SP/SP1/2018/205 relative à la conduite à tenir autour d’un ou plusieurs cas de rougeole. Au-delà des mesures de gestion développées localement, la vaccination des futurs vacanciers se rendant en zone épidémique, est une mesure essentielle pour éviter la diffusion nationale.

9ème matinée débat le samedi 9 mars 2019




9h00 > ALLOCUTIONS D’OUVERTURE


- Maître Bruno CARRIOU, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Nantes
- Docteur Vincent PLUVINAGE, Président du Conseil Départemental de Loire Atlantique de l’Ordre des Médecins (CDOM)
- Maître Véronique RACHET-DARFEUILLE, Présidente de la Commission Initiatives Communes, avocat au Barreau de Nantes


Le burn-out : éléments de définition

- Mme Maria COLLIOT, psychologue clinicienne : définition du burn-out
- M. Jean-Philippe TONNEAU et Mme Sylvie MOREL, sociologues, Université de Nantes : décryptage du questionnaire proposé aux avocats et aux médecins

TABLE RONDE 1 : le repérage du burn-out : quelles alertes ?

- Maître José AÏHONNOU, avocat au barreau de Nantes
- Maître Claire LATOUCHE, avocat au barreau de Nantes
- Docteur Luc CARLIER, médecin généraliste

Échanges avec la salle

10h30 > Pause café

TABLE RONDE 2 : quelles perspectives de réponse ?

- Maître Dominique BARBIN, avocat honoraire au barreau de Nantes et membre de la commission prévention et solidarité
- Docteur Dominique BONNARD, membre du CDOM et conseiller chargé de l'entraide


Synthèse modérée par le Docteur Nicolas JOSSELIN, membre suppléant du CDOM

Échanges avec la salle


12H00 > FIN DES TRAVAUX - COCKTAIL DE CLOTURE


Afin que nous puissions organiser au mieux cette réunion, merci de nous informer de votre participation en vous inscrivant en ligne via le lien :

http://9emematineedebat.gipco-adns.com/

circulaire N°2019-011, relative aux médecins traitants les pilotes

Le Conseil national de l'ordre des médecins et la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) ont souhaité mettre en place un procédé pratique destiné aux médecins traitants de pilotes d'aéronef.

Ce procédé permettant au médecin qui s'interroge sur l'existence potentielle d'un risque pour la sécurité aérienne, en raison de l'état de santé d'un pilote, de soliciter, pour avis, un médecin aéronautique évaluateur de la DGAC, sans relever l'identité du pilote concerné

CD44OM

Conseil Départemental de Loire Atlantique de l'Ordre des Médecins