Le VIH/sida

Un virus mortel

L'origine

Selon la majorité des virologues, le virus aurait débuté à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, dans les années 1920. Ce virus nous a été transmis par les singes. C'est cette transmission qui a entamé la pandémie du VIH, qui provoqua à son tour près de 75 millions d'infections, la majorité en Afrique subsaharienne. Plusieurs facteurs ont contribué à l'émergence de ce virus tels que l'urbanisation rapide, le commerce du sexe et la construction de chemins de fer.

L'évolution du virus

Au Québec, au total, 656 cas d'infection par le VIH sont rapportés pour l'année 2013. Plus de quatre-vingt pour cent (82,7 %) des nouveaux diagnostics sont chez les hommes. La majorité (63,1 %) des nouveaux diagnostics ont entre 25 et 49 ans, 22,6 % ont 50 ans et plus et seulement 14,3 % ont moins de 25 ans. Les femmes étaient en moyenne plus jeunes que les hommes. Leur âge moyen était de 35,5 ans, alors qu'il était de 37 ans chez les hommes. Le nombre annuel de tests de détection du VIH a augmenté jusqu'en 2010. Il a, par la suite, diminué de 5,6 % entre 2010 et 2013.


La majorité des personnes infectées par le VIH (plus de 90%) vit dans les pays en développement. L'Afrique subsaharienne est la région la plus affectée, comptant 67 % des personnes vivant avec le VIH et 91 % des nouvelles infections chez les enfants. Depuis l'identification du VIH, le SIDA a fait plus de 20 millions de victimes dans le monde et continue ses ravages au rythme de 3 millions de nouvelles contaminations par an. Cependant, le nombre de nouvelles contaminations a baissé de 17 % en huit ans (de 2000 à 2008).

Big image

Quels sont les traitements et les médicaments disponibles pour traiter le VIH/sida?

Les traitements contre le VIH se divisent en 6 catégories. Chacunes d'entre elles agit différemment pour empêcher le virus de se multiplier.


-INTIs (inhibiteur nucléosidique ou nucléotidique de la transcriptase inverse)

-INNTIs (inhibiteur non-nucléosidique ou non-nucléotidique de la transcriptase inverse)

-IPs (inhibiteur de la protéase)

-Inhibiteurs de fusion

-Inhibiteurs d'entrée

-Inhibiteurs de l'intégrase


Voici des extraits qui présente d'autres médicaments pour traiter ce virus:


<< Vous avez entendu parler des antirétroviraux... [...] Ces médicaments ont pour but de réduire la charge virale (la charge virale indique la quantité de virus dans le sang) jusqu'à ce qu'elle devienne indétectable.>> (page 133)


<< Une chose est certaine, c'est que l'on dispose aujourd'hui de nombreux traitements, mais malheureusement, aucun pour guérir ou pour prévenir cette maladie. Je vous parlerez en détail de la trithérapie en temps et lieu. Le VIH est un virus vraiment rusé et il peut devenir résistant à un médicament ou a un autre. C'est pourquoi on combine trois médicaments différents pour que le traitement soit encore plus efficace.>> (page 133-134)