L'augustinisme Politique

Milena et Marie

UN PEU SUR ST AUGUSTIN...

Biographie de St Augustin (354-430)

Augustin d’Hippone (en latin: Aurelius Augustinus), ou Saint Augustin, né dans le municipe de Thagaste (actuelle Souk Ahras, Algérie) le 13 novembre 354 et mort le 28 aout 430 à Hippone (actuelle Anaba, Algérie, est un philosophe et théologien chrétien de l’Antiquité Tardive, evêque d’Hippone, et un écrivain latino berbère, romano africain, né d’un père romano-africain (africain romanisé) citoyen romain et d’une mère berbère chrétienne non romanisée, sainte Monique.

L'anthropologie philosophique

Pour Augustin, l'homme est composé d'un corps et d'une âme laquelle conformément au néoplatonisme est destinée à commander au corps. Une des questions que se posera Augustin est de savoir d'où vient l'âme.

La volonté et raison

Pour la philosophie grecque, la raison est à la fois un instrument qui permet de théoriser et quelque chose qui nous dicte la conduite à suivre dans un monde bien ordonné.

Pour Augustin, l'intervention d'éléments non rationnels empêchent ce dictamen et « l'intellect lui-même a besoin de la volonté pour le pousser à l'activité »"droite d'où l'importance accordée à la volonté et la responsabilité des hommes qui en découle.

Foi et volonté

Pour Augustin la foi guide la volonté qui précède la réflexion raisonnée. Cette réflexion va de façon rétrospective fournir une justification rationnelle.

LES DEUX CITES

Jérusalem : Cité de Dieu

Pour st Augustin elle est considérée comme la Cité de Dieu contrairement à Babylone (cité des hommes).

Cette doctrine des deux cités sera gauchie au moyen Age lorsque les papes affirmeront la préeminence du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel et tendront à identifier Eglise et Cité de Dieu d'une part et état et Cité du Diable de l'autre.

Babylone : Cité des hommes

Elle est le symbole de la Cité des hommes. Pour st Augustin elle coéxiste et s'entrecroise avec la cité de Dieu.

Nouvelle religion : origine de la catastrophe ?

Rome est prise et pillée par des barbarres : les Wisigoths d'Alaric. Beaucoup des personnes commencent à accuser la religion nouvelle (christianisme) d'avoir été la cause de la catastrophe.

En général, l'abandon des Dieux et des coutumes traditionelles est considérée comme la cause principale.