L'Irréalité

mardi 20 juillet 2032

Thématique : Le coût de la réalité augmentée

par Anne-Caroline Paucot

Un toot’s de trop

L’application toot’s crée les débats. Alors que les uns crient au génie, les autres considèrent qu’avec la reconnaissance des personnes, c’est un tooot’s de trop.


« Toot’s, c’est juste le Shazam d’aujourd’hui », explique John Mercato le concepteur de l’application. Shazam est une application créée en 2008 permettant d’identifier des morceaux de musique. Elle fut à l’époque une des applications qui provoqua le plus grand étonnement.


Dans cette lignée, Toot’s permet de tout identifier. On photographie une plante, on dispose d’informations tant sur ses propriétés que son origine. On dirige son appareil vers un immeuble, on a le choix entre multiples données : histoire, nom des habitants, plans, prix et disponibilité des appartements… Un clic sur un fruit ou légume du marché, on a connaissance de sa provenance ou des prix pratiqués par les autres commerçants du quartier …


Mais, ce qui crée le plus de polémique est la fonction reconnaissance de personne de Toot’s. Vous photographiez un inconnu ou vous enregistrez quelques secondes de sa voix et vous savez tout sur lui.


Les opposants à Toot’s considèrent que cette violation de l’intimité devrait être interdite. Les individus devraient pouvoir choisir de rendre publiques ou non leurs données personnelles. Aujourd’hui, il faut investir dans un brouilleur pour qu’elles ne s’affichent pas. L’intimité ayant un coût, les plus pauvres vivent sous surveillance alors que les riches peuvent garder ll’anonymat.

Tout le dossier Réalité Augmentée sur inriality.fr