Damien, tu es ici chez toi !

Et c'est ici que tu t'entraines...

Big image

Ton parcours personnalisé

Damien, cet espace est le tien, et à vie !

Chaque fois que nous nous verrons, je récapitulerai ce que nous aurons abordé ensemble.


Je te rappelle que tu as un accès illimité à une hotline qui te permet de préparer un entretien, une présentation particulière ou même juste quand tu as besoin d'être boosté. La marche à suivre ? Envoie-moi un mail, nous choisirons dans la journée un créneau pour nous parler longtemps et calmement.


Tu as également reçu le livre "Voilà ce que j'aurais dû dire !" N'hésite pas à le parcourir et à t'amuser à faire les exercices. Sache que chaque semaine, je t'enverrai un chapitre à compulser et des exercices à faire : le travail en continu est le seul moyen de s'améliorer vraiment et de changer des réflexes !


N'hésite pas !

Ida Gordon

06 62 62 23 92

ida.gordon@nextlevelformation.fr

Session #1 : je dois m'adapter à mon interlocuteur !

Big image
Sinon, il ne comprend pas tout...
Nous en avons parlé souvent, il ne s'agit pas de changer ta personnalité ! Mais il est certain que parfois, le mode de communication aligné avec ta personnalité ne correspond pas à celui de ton interlocuteur... Sinon, incompréhension, frustration, perte de temps et d'énergie et... BOOOOOOOUM !!!

Un bon communicant doit donc adapter son mode de communication à son interlocuteur.

Mais pourquooooooi ?!?!

Je ne m'adapte pas à mon interlocuteur pour ses beaux yeux.... J'adapte mon mode de communication à mon interlocuteur pour que mon message passe ! Je convainc mieux, je gagne du temps, je crée du lien et surtout : j'arrive à lui faire comprendre qui je suis vraiment.
C'est paradoxal : pour qu'un recruteur comprenne à quel point tu es une personne posée, réfléchie et qui aime travailler en équipe, il faut parfois te mettre en avant, parler fort et sourire plus que d'habitude.

Je m'adapte donc je suis (écouté)

Pour que le message arrive à bon port, rien de tel que de le délivrer de la bonne manière. Personne ne peut exiger qu'une enveloppe arrive chez son destinataire avec une mauvaise adresse. En communication, c'est pareil !


La difficulté réside dans le fait que j'ai un mode de communication habituel/dominant et que je dois faire un effort pour le modifier et l'adapter à mon interlocuteur. (Et quand je suis stressé ou pris par le temps, c'est encore pire.) La cerise sur le pompon : décrypter quel mode de communication est approprié est encore plus difficile que de s'adapter !


Pour nous aider un peu, à décrypter je t'ai présenté l'outil de Carl Jung un peu remanié à la sauce Next Level...

Big image
Ce qui est difficile, c'est qu'un R2D2 a souvent du mal à faire l'effort émotionnel de s'adapter à un profil Marylin ou Napoléon... Et si le recruteur n'est pas R2D2 ? S'il a besoin qu'on lui tape sur l'épaule ou qu'on le fasse rire ??!!

A toi de voir quel(s) levier(s) actionner pour que l'adaptation soit la plus évidente et la plus facile possible pour toi.

Tu trouveras ci-dessous quelques indices des messages qui "parlent" aux différents profils.

Mais pourquoi est-il agressif ? Pourquoi se passe-t-elle la main dans les cheveux ??

Nous avons également parlé des "Manifestations de l'inconfort". Vaste sujet...

Il se trouve que quand ton (ancien...) chef tape du poing sur la table, ce n'est pas parce qu'il est méchant... Mais bien parce qu'il vit un inconfort qui lui fait passer un sale quart d'heure. Et depuis sa plus tendre enfance, il vit sa croyance que l'agressivité est le meilleur scénario de survie à l'inconfort...

Ce n'est qu'un exemple : les manifestations de l'inconfort sont au nombre de 4.

L'agressivité : taper du poing sur la table, gueuler, insulter, devenir rouge de colère... Autant de réactions difficiles à supporter pour autrui.
Le blocage ou l'abstention : ça va de la voix qui tremble au trou de texte devant 5000 personnes. L'autre a l'impression que plus rien ne se passe, que le cerveau est déconnecté...
L'agitation : du stylo qu'on tripote à la main dans les cheveux, en passant par le genou qui tremble ou le rire incontrôlé, autant de manifestations qui parasitent et laissent une impression de mauvais alignement entre le verbal et le non-verbal.
La suradaptation : c'est l'extrême adaptation à une situation... alors que l'autre n'a rien demandé ! La suradaptation a le don d'empêcher de lâcher prise et de se concentrer, ainsi que d'agacer au plus haut point l'autre.
Ce qui est intéressant avec les manifestations de l'inconfort, c'est qu'elles te donnent autant d'infos sur :

  • ce que tu peux remarquer chez ton interlocuteur => et donc t'adapter en le rassurant, changeant de cap, posant une question, rectifiant le tir...
  • ce que tu ressens => remarquer une manifestation de l'inconfort sur soi permet, c'est déjà une prise de recul ! C'est donc plus facile de remettre le compteur émotionnel à zéro.

Pour t'entrainer à les décrypter...

...je te propose de regarder ces caméras cachées : les personnes piégées vont d'une manifestation de l'inconfort à l'autre, c'est prégnant !
25 Caméras Cachées

Et sinon... BON VOYAGE !!

Et reviens avec un job :-)
Big image

Session #2 - Assumer : quand, comment et combien ? Et pourquoi...

Tout d'abord BRAVOOOOOOOOO !!!

Big image

Un mercredi, tu as rencontré Gricha.

Et moi, j'ai vécu ces choses en live avec toi !

Gricha est un associé Next Level qui a développé une technique d'accompagnement personnalisé à travers les arts martiaux : prendre de l'espace, se connecter à soi, gérer son souffle...

Big image

Le Chi Kong : une technique de respiration chinoise

La respiration, ça commence par "être solide sur ses appuis". Puis respirer consciemment. La nouveauté ? Mettre son énergie sur... L'EXPIRATION ! Et pas sur l'inspiration : c'est ce qu'on appelle la respiration abdominale.

=> le contrôle du souffle te mène à être conscient de ton énergie : le corps est donc mobilisable, prêt.

La boxe : le secret du coup de poing

Ce n'est pas le poing qui donne la force : la puissance vient du bassin !

Un bon coup de poing se donne... la tête haute : l'intention est primordiale !
Dans un sport de combat, il est impossible de se replier sur soi pour réfléchir à ce qu'on fait : JE DOIS GARDER LE CONTACT ! Les profs d'Arts Martiaux disent "Soyez fiers !" Cette posture permet de rester connecté.

Pour frapper, j'ai besoin de l'intention ET de "l'explosivité" (j'imagine que ce mot appartient à Gricha...) : force, énergie, cri... ET regard ! Regarder son partenaire est primordial. Le moment de l'impact est celui où je suis le plus engagé : la dynamique reste jusqu'au bout ! Attention, pour un coup de poing, mon intention n'est pas dirigé vers la cible (la main, la tête, le ventre de l'autre) mais vers mon partenaire tout entier : c'est l'engagement !

Big image

Pourquoi il me demande de faire du bruit ?

Faire du bruit = EXISTER !

Comme les Karateka...

Et l'autre, dans tout ça ? La réponse de la Boxe Thai.

Ce n'est pas politiquement correct... En effet, c'est le moment de signifier à l'autre "Maintenant, c'est moi qui décide." Il n'est plus question d'écouter l'autre et de s'adapter...

L'exemple du clinch : c'est moi qui décide, tout se passe autour de mon axe. C'est moi qui décide quand je frappe. L'ancrage est primordial.

Une idée : assumer que ça se passe autour de moi. Ca fait aussi partie du leadership !

L'ancrage : ici, c'est chez moi ! Le Kung Fu

La garde du cavalier ou la position de l'archer signifient "je suis prêt à m'engager à fond dans cette direction"

En Kung Fu, l'ancrage est très bas : s'il ne l'est pas, aucune chance d'engager le bassin et de réussir son action (coup de pied, etc...)

Comment répondre à ce que je perçois comme étant une agression ? La réponse de l'Aikido

Un classique de l'Aikido : la saisie à la veste. Incroyable : je ne cherche pas à utiliser la force qui serait vaine => je cherche à emmener mon partenaire sur autre chose en lui faisant garder à l'esprit que je suis celui qui décide. Attention ! La force n'est pas dans le bras : j'utilise mon centre de gravité, je reste fier. Impossible de se refermer sur son espace mental pour me demander "comment faire bien ?" Je mise tout sur mon intention, je visualise, je suis présent à ce que je fais.

Attention : "j'ai peur qu'il ne me suive pas, j'ai peur de ne pas réussir" gâche mon amplitude. C'est mon intention qui leade "Moi, je vais par-là, il va falloir que tu me suives."

J'utilise l'élan et l'engagement, pas la force !

Big image

Un peu de Judo (pour s'entraîner à projeter une dynamique sans me perdre dedans.)

Tout l'enjeu est de signifier à l'autre : "On va faire les choses à ma façon". Cela requiert d'être aussi solide (dans le bas du corps) que détendu (du haut du corps).

Le Judo nécessite une bonne faculté d'écoute.

La subtilité du judo réside dans le fait de ne pas sur-réagir : ne pas se défendre de la proposition de l'autre mais soit l'accepter, soit lui faire une autre proposition.

Si je devais retenir une seule chose de cette initiation : je dois savoir où je vais et m'y tenir. Je dois avoir suffisamment de fierté et de générosité pour y aller : mon corps est aligné avec ce que je pense.

Une remarque générale

C'est bien d'être soucieux de l'autre. Mais parfois, il faut assumer son intention et l'imposer.

Accepter la dynamique de l'autre, OK. Il est aussi difficile de la lâcher et pourtant, c'est obligatoire !

Session #3 : Driver et plan d'action. A l'attaque !

Les Drivers, ou plutôt TON driver !

Un driver, c'est quoi ?

Sortes de « petites voies » internes, les drivers sont des injonctions universelles visant à nous protéger. Parfois nos drivers sont efficaces, mais dans certaines situations, ces stratégies sont des vestiges de l’enfance qui nous desservent.

Big image

SOIS FORT ?

Nous avons fait un jeu de rôles dans lequel tu avais le même billet de train que mon (odieux personnage)

Nous avons décrypter ton driver dominant : SOIS FORT.


Ses qualités :

- Les épaules sont larges !

- Il ne se noie pas dans un verre d'eau

- On peut compter sur lui


Pourquoi se driver peut-il être gênant ?

- Aucune émotion n'est montrée parce qu'une émotion est considérée comme une faiblesse.

- Un "sois fort" n'hésite pas à se frustrer quand il n'a pas ce qu'il veut.

- Il n'aime pas l'échec et du coup, il peut être amené à ne pas prendre de risque, à éviter d'oser !

- Il a peut de ne pas maîtriser : donc il ne lâche jamais prise !

- la raison dicte ses pas (et c'est pas son coeur qui décide...)

TON PLAN D'ACTION

Il ne s'agit pas de faire disparaître ce driver, non non non !! Il est protecteur presque la moitié du temps !

Il s'agit de décortiquer les situations où il nous dessert pour lui apprendre petit à petit à ne pas se déclencher tout le temps...


ALORS VOILA :

1. MISE EN PLACE DES "JOURNÉES SANS SCRUPULE"

Merci de noter immédiatement dans ton agenda (et de mettre un rappel la veille) les dates suivantes :

- samedi 21 mai

- samedi 4 juin

- mercredi 15 juin

- mercredi 29 juin

Le principe ?

Pendant une journée, tu as l'obligation de dire tout ce que tu penses et de faire tout ce que tu as envie. (Rassure-toi, c'est un bon entrainement, mais sur seulement 4 "journées sans scrupule", tu ne mettras jamais de coups de poing à un inconnu dans la rue... Pas de risque...)

Tes obligations :


  • Tu as l'obligation de parler à 3 personnes à chaque trajet en transport en commun : "votre livre vous plait ?" - "Vous voulez vous assoir ?" - "Pour Opéra, je dois changer où ?" - "Ils sont mignons vos enfants, ils ont quel âge ?" -


  • Tu as l'obligation de parler avec le caissier de chaque magasin dans lequel tu rentres : "je suis très content de mon achat" - "vous devez avoir froid à être assise dans l'axe de la porte" -


  • Tu as l'obligation d'engager la conversation avec au moins une personne âgée.

A toi d'extrapoler !

2. POUR S'ENTRAINER À S'ADAPTER À SON INTERLOCUTEUR

Prework

Choisir une série où le personnage principal est R2D2 (cf outil de la session #1) d'ici le 15 mai.

Step 1

=> Trouver 1 Napoléon et faire une fiche qui creuse le moteur de ce profil + débriefer chaque échange pendant 2 épisodes/tout le film à la lumière de ma fiche et de l’outil. deadline 22 mai

Step 2

=> trouver 1 M.Monroe et faire une fiche qui creuse le moteur de ce profil + débriefer chaque échange pendant 2 épisodes à la lumière de ma fiche et de l’outil. deadline 29 mai.

Step 3

=> trouver 1 C. Ingalls et faire une fiche qui creuse le moteur de ce profil + débriefer chaque échange pendant 2 épisodes à la lumière de ma fiche et de l’outil. deadline 5 juin

Step 4

=> Trouver 1 C. Ingalls et faire une fiche qui creuse le moteur de ce profil + débriefer chaque échange pendant 2 épisodes à la lumière de ma fiche et de l’outil. deadline 12 juin

Step 5

=> Quels leviers le personnage principal doit-il actionner pour adapter son mode de communication à chaque profil ? (noter concrètement des scènes du film et décortiquer le dialogues, la gestuelle, les émotions...) Est-ce que ça permet de favoriser la communication ? Si non, que faire ?

EN CONCLUSION

Les progrès que tu feras ne dépendent que de toi. Capitalise sur tes qualités et OSE !!


J'ai eu beaucoup de plaisir à t'accompagner. Sache que tu peux toujours faire appel à moi dans le cadre de ta négo philippine comme pour d'autres situations. N'hésite pas !


A bientôt et OSE !!

Big image