Atelier Charisme Durable

Sanofi - Equipe B&D

Description du parcours

Objectifs
  • Pour l'équipe: roder un fonctionnement basé sur la confiance, l’autonomie, la responsabilité et le plaisir de performer ensemble - S'affirmer en pôle d'excellence, en Strategic decision support
  • Pour chacun: De s’approprier une palette de « relevant soft skills » au point d’en faire des réflexes, chacun en fonction de ses points d'amélioration.


Moyens mis en oeuvre pour arriver à l'objectif

  • 30 séance de 2h à base d'impro, d'outils théoriques et de mises en situation
  • 1 séance individuelle de fixation d'objectifs (en octobre)
  • Hotline 5j/7 - Vidéos E-learning et documents On-line

Atelier#28: 27/06/2013: Etude de cas!

Séance particulière: Etude d'un cas concret à la lumière des outils que nous connaissons.



A retenir:

1) En cas de conflit, l'appel vers notre scénario est puissant: on va bouder, osciller entre agressivité, fuite et manipulation MAIS sans chercher de solutions. Rappelez vous de l'exemple du restaurant où il y a un serveur pour 30 tables.

Etre dans son scénario = gaspiller son énergie à autre chose qu'à résoudre son problème. Etre assertif = dépasser cela; agir, investir du temps et de l'énergie pour améliorer son confort.


2) Les outils aident à prendre du recul. Si on pose un AAA:


Analyse: Jaune + dans le Parent Contrôlant + dans son scénario très souvent (Driver "Sois parfait" qui se traduit par de l'agressivité et de la fuite) + avec peu de BATNA car il a besoin de nous.

Acceptation: Il faut accepter d'amorcer seul la pompe de l'assertivité dans l'espoir que l'autre y viendra. Cela demande de refréner nos réflexes guerriers.

Adaptation: Plusieurs stratégies possibles:

- La plus sûre: se maintenir dans l'Adulte en toutes circonstances, même pour des questions mineures: Dur avec le problème, Doux avec la relation.

Pour aider l'autre, on le valorisera pour gommer son "Soit Parfait". Pour le contenir, on lui rappellera finement qu'il n'a pas de BATNA et qu'en temps que Jaune + non expert, il a besoin qu'on dise du bien de lui et de ses troupes.

- En 2ème intention: Provoquer une mise à plat dans laquelle les émotions sont verbalisées (DESC) plutôt que véhiculées par le non verbal du scénario.

- En 3ème intention: Provoquer un coup de théâtre. Inverser les rôles (Parent/ Enfant) un moment pour déstabiliser l'autre et revenir très vite dans l'Adulte.

- Si vraiment rien ne marche, que la bienveillance est boudée par l'autre, et que vous estimez que la personne n'est pas OK, càd qu'elle n'a pas pour but de collaborer avec les autres (moins de 3% des gens), alors il faut se protéger en minimisant les rapports et en cherchant des issues de sortie.

Atelier#27: 20/06/2013 - PPP complexes

Impro:


- La rencontre impossible : Jacques / Hélène

- Lay di Lay

- Boites à mots

- l'alibi

- Finir des blagues

- 2 Boulets qui n'ont qu'une phrase

- Transneurones Express (3 histoires en une)


Mises en situations:

- Prises de parole complexes avec feedback immédiat du public (doigt).


A retenir:

- Plus je suis préparé et aligné, et plus je suis à même de capter les retours du publics (positifs comme négatifs)

- Plus ma posture d'utilité est grande, et plus je vais adapter mon discours, poser des questions à mon audience pour comprendre ce qui n'est pas clair: bref: Oublier mon "Sois parfait" pour m'ouvrir au public.

Atelier#26: 13/06/2013 - Prise de Parole- Niv 2

Impro:


- Marches sur surfaces

- C'est l'histoire d'un clown...non

- Guide de musée

- Discours perturbés

- (Re)découverte des 5 grands types d'orateur: Général, Copain, Expert, Animateur, Séducteur.


NB sur le séducteur: Etat de vulnérabilité et de sincérité entre l'orateur et le public. Effet: On a l'impression d'avoir assisté à un moment unique, de vérité.

Ex: http://youtu.be/UkbsTmLPaWU - Luchini chez Mireille Dumas - à 3min30' il se passe un de ces moments où même l'orateur le plus chevronné devient vulnérable.


Outils: Un outil pour analyser les prises de parole + les 5 types d'orateurs.


Mises en situations: Préparer en 3 min une prise de parole

Pour ou contre le nutella/ La cornemuse à l'école


A retenir: Une prise de parole se prépare sur le fond (arguments), sur le support (slides clairs et jolis) MAIS AUSSI sur la posture: quelle mythologie sera la plus utile, la plus adaptée? Il faut décider avant, sinon c'est mon scénario qui décidera pour moi!

Atelier#25: 6/06/2013: Les 3 modes de Management (suite)

Impro:


- Miroirs avec perturbateurs

- Ceci est un chien

- Lettres écrites à deux

- Le rejeté

- Les boîtes à mots


A retenir: BRAVO!!!!! Que de progrès!


Mises en situations (difficiles):

-Faire fléchir un manager en imposition

-Faire préciser / attérir un manager en animation

- Aider un manager en Négociation qui se trompe de mode

Big up à Mathieu, Ilya et Eric: Les 3 cas ont été traités en +/+, et donc optimisés.

Atelier#24: 30/05/2013 - Les 3 modes de Management

Impro:

- Marche avec dictateur tournant,

- Faire construire un pont à une tribu

- impros avec coaching

- "J'ai inventé un jeu"


Ce que l'on en retient;


  • L'exo du pont: La hiérarchie est acceptée par la tribu SSI ses valeurs sont respectées. Le mode gagnant est ici la négociation: trouver un mode opératoire qui satisfasse les 2 parties => Dépassionné et efficace.
  • "J'ai inventé un jeu": Pour donner envie sur quelque chose de nouveau, l'animationest appropriée car l'énergie mise dans un projet est corrélée à l'investissement que l'on y met.
  • L'exo avec coaching : l'urgence (20 sec) nous mène vers le 1er mode (Imposition). Du coup c'est "sans bavure" MAIS une fois le coaching passé, les comédiens se retrouvent un peu "en carafe": que fait on maintenant? => L'imposition sécurise mais freine l'initiative.


Outil théorique :

Pyramide Managériale de Christian Fauvet (ci dessous)


A retenir:

- La clé d'un Management efficace, c'est de jongler entre les modes en fonction de la situation. Pour cela il faut avoir du recul, donc être décontracté, ouvert, sûr de soi, et avoir envie d'être utile à l'autre (ça ressemble au AAA ça non?!)

- Autre réflexion partagée: Dans certains groupes, le Top management est "un monde à part" dans lequel l'affirmation de soi est sur valorisée au détriment du respect d'autrui. Ne travaillant pas en transverse, l'autorité + l'aura leur suffit à imposer leurs vues.

Rien ne m'empêche à mon niveau de pratiquer un mode relationnel différent, assertif et authentique.

Atelier#23: 25/04/2013: Impro + mises en situation

Impro:

- Marche avec démarches (enfant ogre, princesse du moyen age, etc)

- Ambassadeur

- Machine à mots

- Conférence de presse

- Impros libres


A retenir: BRAVO. la conférence de presse était vraiment chouette!


Mises en situations:

- JC: Dire à son boss qu'il est en sous effectif. C'est bien! Bon adaptation au fait que le manager soit "jaune" et qu'il est donc très soucieux de son image.

- Mathieu: Décliner un projet avec un copain "bordélique" Attention: la meilleure stratégie est l'assertivité: Dire les choses sans vexer "Ca n'est pas une bonne idée de travailler ensemble car..." plutôt que de chercher des excuses foireuses: le non verbal trahit!


Atelier#21 et #22: Théâtre d'Impro par Romain - 4&11/04/2013

Atelier#20: 21/03/2013 - Le scénario en AT, les drivers

Impro:

- Marche, lignes alphabétiques

- Photos

- Compter 1,2,3 très vite à deux

- Lay di Lay

- Cercle d'utilité

- Zapping totem


Un peu de théorie: Le scénario (cf schéma ci dessous)


Ce que l'on en retient:

Après avoir tenté toutes les solutions Adultes pour résoudre le problème, on plonge quasi mécaniquement dans son scénario.

Exercice quotidien: identifier le driver qui a déclenché la manifestation scénarique.

But: A force de s'entraîner, on apprend à retarder l'entrée dans le scénario pour traiter un maximum de problème dans l'Adulte.

Atelier#19: 28/02/3013 - Séance spéciale Pierre:)

Impro:

- T shirt T shirt, qu'est qu'y a sur ton T shirt?

- Phrases applaudies en cercle

- Le directeur: Chef, Chef, Chef?! (exo sur la mémoire)

- Décrire un film: "oui ET"

- Triple Dub

- Impros libres


Outil de mémorisation: les images mentales. Pour aller plus loin sur ça, il y a le Mind Mapping (cf vidéo ci dessous)


Le niveau progresse clairement. BRAVO!

Une dédicace à Pierre, initiateur de ce parcours qui va tous nous manquer...

Le mind-mapping - Charisme Durable

Atelier #18: 14/02/2013 - Négo niv3

Impro:

- Balles de couleurs: BRAVO! En vous décontractant, vous avez assurés!

- Assertivité: Départ d'impro en lignes: reproduit l'état d'esprit de la négo: je ne peux oublier qui je suis (mes intérêts), je dois prendre en compte qui est l'autre (ses intérêts), et j'essaye de trouver une solution qui arrange tout le monde (le lieu).

- Intérêts vs; Positions: Ligne d'utilité à l'autre: Un commence par faire un geste, l'autre observe puis rentre et décale l'histoire: illustre la différence entre intérêts et positions. Position = voilà ce que je veux: tu acceptes ou tu refuses? Intérêts: voilà ce qui est important pour moi: que me proposes-tu?

- BATNA: "J'accuse" - La puissance du groupe décontracte chacun => Avoir une bonne BATNA donne une force tranquille.


Cas: L'avenue des Rosiers

Pas de Zone d'accord évidente. La seule manière de sortir Win/Win est de recourir à des options (jardin, différer le paiement, copain pour les travaux, etc) MAIS le cas est bien fait: l'acheteur PEUT théoriquement se mettre en danger au delà de ses intérêts.

La leçon du cas: La recherche d'Options ne vient pas en derniers recours, quand la zone d'accord est inexistante: les options permettent de gagner plus, même si il y a une zone d'accord => ça reste une négo, vous pouvez aller chercher plus!

Le cas de la chanteuse d'Opéra, Sally Soprano, avait un peu la même "morale": la zone d'accord était gigantesque (de 0$ à 45k$): on pouvait donc se contenter d'un deal autour de 25k$. Mais si on était ambitieux, on pouvait aller chercher beaucoup plus en utilisant des options.

Pour mémoire

Atelier#16: 07/02/2013 - L'Assertivité ou la Force tranquille

Impro:


- Marche avec lignes alphabétiques

- LaydiLay

- Tu sais pas ce qui m'arrives?

- Les beaux parents

- Les petits conflits


Ce que l'on en retient:


Séparer le personnage et le comédien. on a joué des personnages qui s'engueulent: ils sont tout sauf assertifs. Pourtant, les comédiens doivent le rester pour construire ensemble. Quand j'improvise je me dédouble: je suis à fond dans mon perso, et en même temps j'ai du recul pour faire avancer l'histoire => C'est cette mécanique qui est précieuse dans les interactions pro: je vis l'interaction pleinement ET en même temps j'ai du recul (AAA).


Un peu de théorie: L'assertivité peut se définir de plusieurs manières:



  • S'affirmer dans le respect d'autrui (définition positive)
  • Avoir une posture NI agressive, NI de fuite, NI manipulatoire
  • Etre en +/+
  • Ne pas être dans son scénario
  • Utiliser ses ressources et son énergie pour être utile à la situation et pas pour se sécuriser.
  • Adopter la démarche AAA



BREF: l'Assertivité se vit plus qu'elle ne se décrit. On ne peut y rentrer scolairement. La recherche de plaisir est la clé.


Mises en situation:

3 messages déclinés :

- Agressive: +/-, Parent contrôlant: dénigrement, jugement de valeurs, exagérations, culpabilisation.

- De fuite: -/+, Enfant Soumis: inhibé, mots qui minimisent (petit, un peu, pas grave), 'c'est pas pour moi, c'est pour les autres...'

- Manipulatoire: +/- , Parent Nourricier: insinuation, culpabilisation

- Assertive: Messages "je", tourné vers l'utilité, faits précis, Emotions nommées plutôt que subies, Force tranquille.




Pour reminder: les positions de vie en AT

Atelier#15: 31/01/2013 - Décontraction dans l'urgence et Drivers

Impro:

- Marche

- Miroirs en cercle

- Miroirs à deux

- Plateformes silencieuses

- Caddie


Ce que l'on en retient:

Sous urgence, notre instinct nous pousse à combler le vide (agitation) =>A minima: manque d'écoute, gags faciles. Au pire: décrochage, on sort de l'impro.

Si je me décontracte en me disant: "ce vide ne me fait pas peur, on verra bien", je reste à l'écoute (hors de mon scénario) et les idées viennent toutes seules.


Les drivers, le scénario:

Rentrer dans une interaction à enjeu (ou improviser) demande de l'énergie. Si j'arrive à rentrer dans du plaisir, alors l'énergie demandée est faible: starter. Si je le fais scolairement, l'énergie requise est énorme + le résultat est moins bon => La recherche de plaisir (ou de motivation) est fondamentale, même si je ne peux agir dessus qu'à la marge.


4 types de situations:


  1. Tout roule: je n'ai pas besoin de démarche consciente pour prendre une posture utile. Mon instinct gère bien tout seul, hors de mon scénario (Etat du Moi positifs)
  2. Je m'adapte (AAA) mais j'y trouve un plaisir, une motivation: Cas où on improvise.
  3. Je m'efforce de rester en contrôle (AAA) mais cela me fatigue beaucoup: je prends sur moi.Ici, ce sont mes réflexes, mes habitudes qui vont "limiter la casse". Mon non verbal reflétera sûrement ce malaise, mais seuls les initiés pourront le voir!
  4. Le scénario: Je cesse d'être en maîtrise. Je perds tout recul et rentre dans mon scénario. A partir de ce moment, j'émets des signes extérieurs de stress (Agitation, Abstention, Suradaptation, Blocage/violence). Tout le monde le voit.



Le Scénario et les drivers


De l'extérieur, on ne voit que les manifestations du scénario. Mais si on est vraiment à l'écoute et que l'on pose les bonnes questions, on peut décoder le moteur ou "driver" sous jacent. Il est aussi facile de se prendre soi même comme cobaye!


5 drivers:


  1. Sois parfait
  2. Fais des efforts
  3. Fais plaisir
  4. Sois fort
  5. Dépêche toi



On se ré-entraînera sur ces notions car elles sont importantes et utiles.

Atelier#14: 24/01/2013 - La mythologie

La mythologie = ce que les autres s'imaginent du reste de ma vie


Impro:

- Marche anti-mythologique: en frimant

- La Canebière

- Les super pouvoirs ridicules

- Le cluedo


Ce que l'on en retient:

Si je veux trop "caser" mon information, d'une je perds en écoute, et de deux il n'y a plus de magie car le public le savait déjà.

Le challenge: arriver à influencer l'histoire, mine de rien. Pour cela je dois dédramatiser l'enjeu.


Mise en situation:

- Naufrage Ile deserte

- Le washi washa ou Passe temps


Ce que l'on en retient:

- Elle dérive en partie de faits: Titre, fonction, entreprise, habillement, style de vie

- Elle aussi des infos que allez distiller ici et là.

ATTENTION: Vouloir influencer sa mythologie est un jeu puissant mais risqué CAR la frontière avec la frime tient à un fil.


Comment différencie t on frime de mythologie? :


  • Si vous frimez, c'est vous qui donnez l'info qui vous met en valeur.
  • Si vous êtes mythologique, c'est l'interlocuteur qui comprend tout seul ce qu'il veut grâce à des sous-entendus.
Exemple de question: Vous faites du coaching politique?


Réponse non mythologique: "Bien sûr, encore la semaine dernière j'ai coaché Delanoe"

Réponse mythologique: "Je ne peux pas en parler".


Autre exemple: Vous êtes proche du top Management chez Sanofi?

Réponse non mythologique: "Et comment, je suis à la Boétie, j'ai un réseau tentaculaire dans le Groupe!"

Réponse mythologique: "On ne part pas en vacances ensemble, mais Sanofi est une boîte on l'on se parle facilement".


Atelier #13: 17/01/2013 - Les émotions

Impro:

- Marche avec émotions tournantes

- Duels: association d'idée puis rimes (Big up à Hélène, notre championne!)

- Discours perturbé par des NON

- Et voici "Michel": check de l'énergie puis avec Emotions: "Et voici Michel triste"

- Montées d'émotions en ligne

- Le curseur


Ce que l'on en retient:

- Les émotions se gèrent aux niveaux du 2ème A: l'Acceptation. Cela se passe en 2 temps:

  1. Quelle est mon niveau d'énergie pour cette situation (que j'ai analysée au préalable)
  2. Quel est l'enjeu de la situation?

  • Si l'énergie est là naturellement, pas de problème: je fonce dans une logique d'utilité
  • Si l'énergie n'est pas là naturellement MAIS que l'enjeu est grand: je vais chercher la ressource - je me reposerai plus tard MAIS je décide de ne pas rentrer dans mon scénario
  • Si l'énergie n'est pas là MAIS que l'enjeu est faible: je délègue, je reporte, etc. => je ne gaspille pas cette énergie.

Mises en situations:

- 4 chats vendus avec 4 moteurs de personnalité


Atelier #12: 10/01:2013 - L'acceptation

Impro:

- Marche en plaquant un personnage sur les autres: "Tu es pressé, content, une girafe..."

- Goal

- Histoire coupée par des NON

- Impros contées

- Impros avec intervention de l'arbitre "Vous parlerez en slovaque, etc"


Ce que l'on retient:

- L'acceptation est liée au rapport à l'erreur et à l'ENERGIE.

ACCEPTER = aller chercher l'énergie nécessaire pour être dans une posture d'utilité, et pas dans son scénario sécurisant.


Mises en situations:

- Le fournisseur de fruits et légumes qui ne peut livrer qu'une fois

- Le pitch au business angel interrompu par l'hélico

- Le N+1 soumis aux décisions d'un subalterne inconnu

- Le parent nourricier moralisant sur le sucre dans le café


Ce qu'on en retient:

Dans ces situations, l'Analyse est évidente. C'est l'Acceptation qui est la clé: si je ne suis pas dans une posture d'utilité, acceptant la contrainte comme un fait, je vais avoir du mal à les résoudre.



Atelier #11: 13/12/2012 - Impro + Mises en situation

Impro:

- Marche avec prénoms tournants

- Séries en cercle: Toi, toi, toi

- C'est l'histoire d'un clown

- Zapping objets

- Assis debout penché

- Impro libres


Ce que l'on en retient:

BRAVO!!!!! Vous commencez tous à avoir de sérieux réflexes d'improvisateurs.

On bossera la semaine prochaine sur la notion d'enjeu.

Pourquoi: car trouver l'enjeu en Impro = avoir du recul sur ce qu'on joue: être à la fois metteur en scène et acteur.

C'est la même démarche que celle qui consiste à élaborer une stratégie relationnelle alors qu'on est entrain de parler avec la personne.


Mise en situation:

Quand en semaine vous sentez que vous flottez, en "rentrez dans votre scénario", prenez 2min pour remplir les 4 premières cases d'une fiche "Dessine moi un JDR" ci-dessous. On les jouera en séance pour tenter de débloquer cela.


Atelier #10: 6/12/2012 - Gérer les meconnaissances

Un peu de théorie:

  • Méconnaissance = Utiliser son énergie à autre chose qu'à résoudre son problème

Je méconnais donc ma capacité à agir de manière constructive pour me plonger "dans mon scénario". Je m'y sens inconfortable MAIS j'y reste malgré moi. (Ex du restaurant: j'ai soif, le serveur est débordé, et je bougonne dans mon coin au lieu de me lever aller chercher une carafe au comptoir).

  • On passe beaucoup plus de temps que l'on ne croit dans notre scénario au cours d'une journée. Ecoutez-vous, vous verrez.
  • Etre dans son scénario n'est pas grave en soi MAIS cet état n'est pas propice à la construction en équipe, car non tourné vers l'action, la construction.
  • Dans les moments où il y a un enjeu: Il faut faire sortir l'autre de son scénario (après en être sorti nous même par une posture AAA).
  • Quand quelqu'un est dans son scénario, on peut observer 4 grands types de comportement:
  1. L'abstention: Il bug.
  2. L'agitation: jambe, stylo, BlackBerry, ongles, cheveux: la personne aimerait être ailleurs: elle s'agite.
  3. Le blocage ou la violence
  4. La sur-adaptation: La personne prévoit vos besoins à l'avance et se sur-implique alors que vous ne lui avez rien demandé.

Impro:

Marche, J'accuse, Les petits conflits, Le boulet

Ce qu'on en retient:

  1. L'entrée dans le scénario est progressive. Plus j'agis tôt, plus c'est facile de faire "redescendre la personne" => Il faut donc être à l'écoute pour voir les 1ers signes.
  2. Le boulet: face à une résistance pareille: rester "dans l'Adulte" demande une énergie énorme. La clé: Fun to fail: c'est un jeu, un jeu social.


Mises en situations: Comment sortir qq'un de son scénario???:


  1. Niv 1: Rester dans l'Adulte : Le désamorçage est inconscient pour l'autre.
- Transactions croisées (voir image ci dessous): Elles ne tiennent pas longtemps ==> Si je me force à rester dans l'Adulte, l'autre y viendra ou mettra fin à l'échange

- Posture Adulte: calme, factuelle, Communication non violente (messages "je"), renvoyer la balle avec des questions ouvertes: "Que proposes tu?", "Quoi concrètement"?


2. Niv 2: Nommer l'émotion de l'autre: Désamorçage conscient mais non violent

- Je vous sens en colère, déçu, etc. Je suis moi même déçu==> Nommer les émotions permet de ne plus avoir à les extérioriser => ça désamorce.


3. Niv 3: Dernier recours: La parade: Désamorçage violent - laisse des traces - ne doit être qu'exceptionnel.

- L'interlocuteur est bloqué dans son scénario. Seule solution: l’électrochoc: Pendant 10 sec, on va rentrer nous même dans un état "scénarique", mais tout en contrôle bien sûr. (Parallèle: on fait cela lorsqu'un enfant pleure longtemps. L'adulte se met lui même à gémir comme un enfant. L'enfant est tellement étonné qu'il s'arrête net et comprends qu'il en fait trop).

Les transactions croisées s'épuisent très vite

Atelier #9: 29/11/2012 - Créativité et Négociation

Impro:

- Marche avec histoire suivie, "Pourquoi la chouette est bleue?", Association d'idées en cercles (1 mot, 2 mots, 3 mots), le Totem

Jeu:

Pensée latérale: Problème des 10 hommes qui doivent creuser 2 heures.

Exemple concret où la pensée verticale nous amenait à une réponse logique (10 mètres), mais inapplicable alors qu'un raisonnement "latéral" nous amenait à nous poser les bonnes questions - cf vidéo ci dessous d'E. Bono

Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_lat%C3%A9rale


Cas de Négo: Sally Soprano

Enseignements du cas:

-Les options ne servent pas QUE à trouver un accord quand il n'y a pas de zone d'accord potentielle. Elles servent surtout à créer de la valeur pour aller chercher encore plus loin!

- Critères objectifs = acceptés par l'autre. Plus de 15 critères différents et tous "objectivables" dans ce cas.


Ce que l'on retient:

- Je ne peux être créatif en impro QUE SI je lâche prise, càd si je prends le risque de commencer des phrases plein d'assurance sans savoir ce que je vais dire, mais en ayant confiance sur ma capacité à retomber sur mes pattes.

- De la même manière, en négo, je ne vais pouvoir créer des OPTIONS que si je m'autorise à explorer des voies qui peuvent paraître improbables.

- Les prérequis qui "m'autorisent" à explorer des options sans passer pour un OVNI:


  1. Avoir été suffisamment clair et précis sur mes intérêts - ils me protègent.
  2. Exprimer clairement que je suis entrain de chercher des options. Ex: "Je pense à voix haute mais est ce qu'on pourrait imaginer que...", "je dis à ça à tout hasard mais on ne sait jamais, est ce que..."
Edward de Bono on creative thinking

La pensée latérale by E. de Bono

L'anecdote sur le déclin de la Chine il y a 2000 ans est très intéressante.

Le téléphone n'est pas une amélioration du pigeon voyageur. A un moment, il faut une rupture; et donc une prise de risque!

Atelier #8: 22/11/2012 - Séance sur la précision

Impro:

Marche avec bonjours "émotionnels", Balles en cercles

Jeu:

Dessine ce que je te dis

Impro:

Plateformes compliquées (perso + émotion + enjeu)

JDR:

Fixation d'objectifs: SMT ou SMART (Spécifique / Mesurable / Accepté / Réalisable / Timé) - voir vidéo ci dessous.


Ce que l'on en retient:

  1. La précision est un des 4 piliers de l'impro: Précision / Lâcher Prise / Energie / Bienveillance.
  2. Envoyer une info ne suffit pas. Je sais si j'ai été précis SI l'interlocuteur a reçu l'info.
  3. La précision est un investissement en temps et en énergie. La plupart des conflits en entreprise ne proviennent pas d'une divergence d'intérêt mais d'un manque de précision au départ. Etre précis fait donc gagner du temps et de l'énergie.
  4. Etre précis permet enfin de se protéger. En négo par exemple: si je suis précis sur ce qui me fera quitter la table de négo satisfait(mes intérêts), alors je suis protégé et je peux me permettre d'être ouvert à toute proposition (même créative) qui répondra à mes intérêts.



Dicton du jour: "Les objectifs flous entraînent des conneries très précises"

Fixer un objectif : la méthode SMT - Charisme Durable

Atelier #7: 15/11/2012 - L'impro la vraie + JDR personnalisés

Impro:


Exos: Marche, fourmilière détruite, Curseur d'émotions, Cercle à arrêter par l'écoute, Lay di Lay

Puis Impro avec thèmes.

De bonnes impros: on progresse bien!

Rappelons nous les bons ingrédients: Plateforme (qui on est / où on est), puis enjeu (qu'attendons nous? Quelle est la question qui brûle le public?), puis on glisse en se faisant plaisir vers la chute finale. A tout moment, la réserve peut rentrer pour aider ceux qui sont sur scène.


JDR:


Adaptés à chacun en fonction de leurs enjeux. Feedbacks donnés aux intéressés.


Atelier #6: 8/11/2012: Utilité à l'autre et Recadrage

Impro:


- Marche à l'aveugle, Machine à rêve, Qu'est ce que tu fais? niv 1, niv 2 (avec incorporation dans l'espace), niv 3 (avec changement de point de vue).


Outils:

DESC

- recadrer ou dire des mauvaises nouvelles. Attention, c'est l'ordre qui est le plus important.

De plus: les messages "Je" - j'évite au maximum la 2ème personne.

Plus la tension est importante, plus on le déroule d'une traite!

Technique de recadrage : le DESC - Charisme Durable

Le DESC: outil de recadrage

Atelier #5: 12/10/2012: Négo 1ère approche - fin du 1er cycle

Impro:


- Marche avec émotions: Présidents, Fan, Dédain, Suspicion, Tueur dans la salle, à l'américaine

- Démarche bizarre puis freeze: Qui est tu?

- Le Goal

- Compter de 1 à 3

- Départs d'impro simples, puis avec des enjeux croisés


Remarques: Tout le monde progresse, c'est bien:) La clé, c'est de troquer son réflexe de sécurisation par un réflexe d'utilité; cela passe par la décontraction et le fun to fail. Facile à dire, plus dur à faire, mais le groupe progresse chaque semaine! Le nerf de la guerre n'est pas la créativité: c'est l'ENERGIE.


Négociation: Le cas Bentley, ou les pièges du marchandage


- Ci dessous les 5 outils de la Négo raisonnée de Harvard. Le but de cette méthode: dépassionner séparer le problème de la relation. Il faut être DUR avec le problème et DOUX avec la relation.

- La posture en Négo est la même qu'en Impro: je dois tout faire pour faire converger, si je me centre sur mes positions uniquement, j'arrive à des accords lose/lose.

Le mythe du killer en négo est un mythe justement. Les killers passent à côté des meilleures opportunités.


Pour ceux qui veulent creuser:

http://www.amazon.fr/Comment-r%C3%A9ussir-n%C3%A9gociation-Roger-Fisher/dp/2020908034

ou en Anglishe:

http://www.amazon.fr/Getting-Yes-Negotiating-Agreement-Without/dp/0143118757/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1350028909&sr=8-1


Petit point sur l'atelier après 5 séances:


- Ce 1er module de 5 séances constitue "les bases". On a démarré au pas de course, il y a beaucoup d'outils, mais rassurez vous, il n'y en aura pas beaucoup d'autres et ils se recoupent tous.


- Les 2 prochaines semaines sont dédiées aux séances individuelles, pendant lesquelles nous allons dresser une feuille de route personnalisée en fonction de vos enjeux respectifs.

Nous reprenons l'atelier collectif le 8 novembre, avec un nouveau cycle, dans lequel chacun va développer ses réflexes "prioritaires".

La négociation raisonnée - Charisme Durable

La Négo raisonnée de Harvard en 1min

Atelier #4: 4/10/12: Séance sur l'adaptation (à l'autre ET à la situation)

Impro:


Marche, file alphabétique, lettres, ascenseur, photos, je veux voir "la lune et le soleil", jeux de miroirs, Bonjour avec émotions, Conférence de Presse.


Mes remarques:

1) Je suis ravi car le lâcher prise est entrain d'opérer: on arrive dès le début de la séance au même niveau qu'en fin de séance précédente. Bravo.

2) Dans un exo comme le "Bonjour", le AAA se joue en 1 seconde. Or, ce process nous fait passer par des états et des postures bien différentes: Décontracté et porté sur l'autre pour écouter, puis centré sur soi même pour accepter, et enfin porter sur l'autre à nouveau pour s'adapter et être utile ==> Cela demande une gymnastique éreintante ==> C'est une affaire de réflexes. Vous jonglerez très vite avec sans même vous en rendre compte.


Outils:


- Le carré des postures: Ecoute de l'environnement

- Les positions de vie: Ecoute de moi même, et de l'autre


Mes remarques:

Le A de analyse se décline sur 3 niveaux:

- Que vit l'autre au moment de l'interaction: Quelle est sa couleur? Dans quel Etat du Moi est il (PAE), dans quel moment est il? (Retrait, rituel, etc), Quelle est sa position de vie? (OK-OK, Pas OK, OK, etc).

- Qu'est ce que je vis moi: Les même questions se posent

- Au delà du psychologique, what is at stake? : Carré des postures: Assertive, Relationnelle, etc.


Ça peut paraître un peu technique au début, mais en fait tout se recoupe et les liens entre les outils vont aussi devenir automatiques.


Quand je suis dans l'action, seuls les réflexes comptent, il ne s'agit pas de réfléchir aux outils, c'est quasi impossible. La clé est de s'entraîner à observer en dehors des interactions, quand je suis passif devant ma télé ou en réunion par exemple.


Atelier #3: 27/09/2012: Séance sur le lâcher prise et l'adaptation à l'autre

Impro:


Marche, labyrinthe, prénoms tournants, nounours, aimants, balles de couleurs, balles block et fizzz, machines, Qu'est ce qui l'a dit?, Chanson blasphématoire.


JDR:


Sur le lâcher prise: Discours perturbé, Guide de musée perturbé

Sur l'adaptation à l'autre: JDR couleurs + Analyse transactionnelle (AT)

L'analyse transactionnelle et les trois états du moi - Charisme Durable
Persuader et manipuler, est-ce la même chose ? - Charisme Durable

Atelier #2: 20/09/2012: Séance sur la répartie et le rapport à l'erreur

Impro:

Marche, lignes alphabétiques, photos, phrases banales applaudies, mots déclamés, mots qui rimes, machine à NON, Tu sais pas ce qui m'arrive?, L'alibi.

JDR:

La phrase qui tue en cercle, Le critique cinéma


A retenir:

1) C'est le rapport à l'erreur qui bride la capacité à rebondir du "tac o tac".

Si on ne se donne pas le choix (Ex de l'exo "Tu sais pas ce qui m'arrive"), notre cerveau révèle une créativité insoupçonnée.

Notre enjeu pour le 1er trimestre: commencer par accepter le "fun to fail" dans le monde de l'impro - il se transposera tout seul dans la sphère professionnelle par la suite.


2) AAA: Je ne peux rebondir si je n'ai pas écouté et accepté auparavant: sinon je me dirige inéluctablement vers la fuite ou l'agressivité. Cela implique d'engager une posture d'écoute, de décontraction dans l'urgence, dans laquelle on ne s'attend à rien mais on est disponible pour tout.


PS: je vous ai parlé rapidement de structuration du temps en analyse transactionnelle. On approfondira mais pour les curieux: http://www.analysetransactionnelle.fr/?page_id=49


Atelier #1: 13/09/2012: Séance sur l'adaptation à l'autre

Impro:

Marche, Lettres, Photos, Cercle d'énergie, Cherche Maison, Plateforme d'impro, Oui ET, Conte à plusieurs.

  • Le triple A:
- Je commence par Analyser sans penser à agir

- Puis j'accepte: je fais le deuil de la situation idéale et je vais puiser l’énergie pour optimiser ce qui existe

- Je m'adapte en cherchant à être utile


Outil : Le Carré des personnalités

Cf vidéo ci dessous

Mise en situation:

On l'a vu, analyser ne suffit pas. A chaque fois la "couleur" était découverte très tôt: la difficulté, c'est de s'adapter en luttant contre son instinct (fuite ou agressivité): c'est pour cela que l'on parle de réflexe et que les développer prennent quelques mois.


Ce que je n'ai pas eu le temps de vous dire!

Même si on a une couleur "dominante", on possède tous une part de Rouge, de Vert, de Bleu et de Jaune. Et on jongle avec en fonction des situations, de l'enjeu, et du stress notamment.

Le but de l"Analyse" est de découvrir dans quel mode est mon interlocuteur au moment où je lui parle, et pas en général.

C'est qui différencie les approches structurales (qui cherchent à comprendre la structure de la personnalité), des approches fonctionnelles (qui cherchent à comprendre ce que ressent une personne à un moment T).

Dans cet atelier, on s'attachera uniquement à l'aspect fonctionnel des choses. Si les approches structurales vous intéressent, je vous conseillerai des lectures et on pourra en discuter:)


Etes vous un rouge, un jaune, un bleu, un vert ? - Charisme Durable

Les 4 types de personnalités (Modèle de Jung)

D'où viennent les tests de personnalité ? - Charisme Durable

Les tests de personnalité

Cerveau droit, cerveau gauche, est-ce la même chose ? - Charisme Durable

Cerveau droit / gauche