Et l'Asie dans tout ça ?

LES PHILIPPINES - 10 jours de déplacement à Manille

Big image

La situation nutritionnelle

- des catastrophes naturelles régulières, notamment des typhons qui frappent majoritairement les îles des Visayas (on se rappelle du typhon Haïyan...)


- un conflit politique avec la minorité musulmane dans le Sud-Ouest de Mindanao, c'est l'île sur laquelle les taux de malnutrition sont les plus élevés


- des taux de malnutrition élevés et une population de moins de 5 ans très importantes = beaucoup d'enfants concernés :

° malnutrition chronique 34% = 4 millions d'enfants < 5 ans (gammes Enov ou Growell)
° malnutrition aiguë 7,1% = 850 000 enfants < 5 ans (gamme Plumpy)


- beaucoup de grossesses adolescentes + de bébés en sous-poids à la naissance = des grossesses à risques. Ils sont donc très intéressés par nos produits pour femmes enceintes et allaitantes : Plumpy'Mum™ et Enov'Mum™, et par un éventuel futur produit pour les adolescentes.


- un gouvernement qui est motivé pour agir contre la malnutrition : ils vont gérer les achats de RUTF (type Plumpy'Nut®)
On croise les doigts pour que les élections présidentielles de début mai ne changent rien !

Et pendant ce temps-là à singapour

COMPRENDRE - leur modèle d'harmonie sociale

C'est une chose qui m'a frappée, en arrivant. Ici, les cultures, les religions, les coutumes, les gens, cohabitent vraiment bien. Il y a 77% de chinois, 14% de malais et 8% d'indiens, sans oublier la grande communauté d'occidentaux (australiens, anglais, et pas moins de 12000 français!). C'est donc, par essence, un pays multi-ethnique. Dans la rue en bas de chez moi, il y a un grand temple chinois taoïste, une mosquée, une église méthodiste et un petit temple bouddhiste (photos).

J'ai posé la question à plusieurs singapouriens, voici quelques pistes pour comprendre ce qui a permis une telle cohésion :

- les jours fériés singapouriens, au même nombre qu'en France, célèbrent les cultes des différentes religions, et pas uniquement de la religion dominante.

- Dans les food centers, de la cuisine de tous les pays se côtoient, et les différentes populations se mèlent.

- Dans les HDB (bâtiments publics, c'est le type de logement majoritaire pour les singapouriens), il y a des quotas de chaque origine ethnique et de nombreux lieux communs pour qu'elles se rencontrent et se mélangent.


Au quotidien en tous cas, ça crée un beau - et paisible - melting-pot.