NTIC Factory News

Février 2016

Editorial

La 1ère NewsLetter lue par plus de 600 personnes, a rencontré des échos positifs et a donné envie à certains des lecteurs d'apporter leurs propres contributions. Certaines d'entre elles figurent déjà dans cette nouvelle édition.


La lettre débute par la première rubrique récurrente : les retours quantitatifs du mois écoulé avec le nombre de ressources, le nombre de jours réalisés, la performance de la Factory (Résultats Janvier 2016). Chaque indicateur est donné en valeur et en écart par rapport au budget (Point vert si les résultats sont meilleurs que prévus, Point rouge sinon). En janvier tous les indicateurs sont au vert !

Autre rubrique habituelle : la communication via Twitter. Avant de rentrer dans des cas concrets, l'article du mois dresse un panorama sur les possibilités du media social et propose quelques notes sur le comportement à adopter. La rubrique se termine par les Tweets de février de Gfi, qu'il ne fallait pas manquer... et ceux de mars à anticiper (Twitter Corner).

Le premier Midi Technique dédié à Angular JS le 19 février a connu un grand succès : c'est donc l'occasion d'y revenir et présenter le thème du prochain séminaire le 25 mars. Les Friday Tech ont également démarré et les rendez-vous sont pris jusque début avril (Séminaire - Formation).

L'allusion aux "Gates" dans la NewsLetter de Janvier a suscité de nombreuses interrogations. Cette lettre est donc l'occasion de revenir sur une instance clé dédiée aux projets à engagement : le Business Committee (Gestion des projets à engagement).

Nous avons recruté, il y a quelques mois, un candidat français qui souhaitait s'établir en Espagne. Il nous raconte son installation à Alicante et compare sa nouvelle vie à celle qu'il a connu à Paris...en deux langues ! (Soy un Francés en Alicante / I'm a French man in Alicante).

Retour pour finir sur les rubriques habituelles avec un focus sur le pipe commercial (Nouvelles Affaires) et les dernières nouvelles de la colonne vertébrale de nos Factories que sont la Qualité, la Sécurité et l'Industrialisation (QSI)

Résultats Janvier 2016

Effectifs de la Factory

Casablanca et Alicante sont un peu en retrait sur les effectifs de Janvier 2016, mais Lyon est en ligne et Lille est en avance sur le budget. Au total, les effectifs de la Factory NTIC1 sont légèrement en avance (près de 2%) sur le plan de marche

Jours de Production

Le nombre de jours de production du mois de janvier est en ligne avec les prévisions, malgré un TACE (Taux d'Activité Congés Exclus) un peu en retrait par rapport au budget. Là aussi, Lille et Lyon compensent le retard pris par Alicante et Casablanca.

Production BPR

Près de 26 000 jours de production (dont environ 22% dans la Factory NTIC1), ont été réalisé au mois de janvier 2016 au sein de la Branche Production.

Performance de la Factory NTIC1

La performance de la Factory NTIC s'établit à 225 jours, soit 4,2% de la production de la Factory. Des plans d'actions sont en place pour récupérer les quelques rares dérives constatées sur le mois de Janvier.

Twitter Corner

Big image

Démarrer sur Twitter

La chronique Twitter de Janvier 2016 était une incitation à créer un compte Twitter et à s'abonner au compte @gfiinformatique et ses filiales pour connaître en temps réel les informations publiée sur ce média social par le Groupe. Elle n'a, pour le moment, pas rencontré beaucoup d'échos.
Les prochains numéros passeront en revue, quelques uns des intérêts de disposer, sur le plan professionnel, d'un compte Twitter et la manière de l'utiliser efficacement.

Pour commencer, voyons ce qu'il est possible de faire sur Twitter. Les usages de Twitter sont multiples et chacun peut y trouver son propre usage en fonction du niveau d’implication qu’il souhaite y mettre. Plusieurs profils peuvent ainsi se dégager en fonction des dominantes autour des trois fonctions principales :
  • S’informer : lecture des tweets et des articles attachés
  • Informer les autres : écriture de tweets ou d’articles
  • Communiquer : dialoguer avec les autres, interagir


Ainsi, pour démarrer et prendre la mesure de l'outil, il est possible de se contenter d'accéder aux informations disponibles en s'abonnant à des comptes. Les tweets émis par ces comptes constitueront son propre fil d'actualité (ou Time Line en anglais, les tweets apparaissant, pour le moment, dans l'ordre anti-chronologique).


A quels comptes s'abonner ? On trouve absolument tout sur Twitter, du plus trivial au plus fouillé. Dans le flot ininterrompu d'informations (la fameuse infobésité !), beaucoup d'entre elles ne présentent aucun intérêt. La bonne nouvelle est que rien ne nous oblige à les lire ! Chacun construit sa propre Time Line en fonction de ses intérêts. Si un compte émet des informations inintéressantes ou inappropriées, il suffit de se désabonner.

Nous verrons dans un prochain article, comment trouver des informations intéressantes.

Twitter : une question d'usage mais aussi de posture...

L'étape suivante consiste à émettre ses propres tweets avec un niveau d'implication plus ou moins important :
  • Retweet simple (sans commentaire ajouté) d'un tweet existant
  • Retweet avec un commentaire ajouté
  • Réponse à un tweet
  • Envoi d'un tweet
  • Conversations avec d'autres twittos


Ces différents points seront abordés dans une prochaine édition. En attendant, quelques précautions de bon sens à adopter dans l'émission (quel qu'en soit le mode) d'un tweet :

  • Même s'il est possible d'effacer un tweet envoyé, s'assurer avant son émission qu'il respecte les règles syntaxiques, que les liens fonctionnent, qu'il est correctement écrit et correspond bien au message qui va partir sur la place publique.
  • Éviter d'aborder des sujets à polémique (sauf si cela correspond à un choix de ligne éditoriale) comme la politique, la religion...
  • Adopter une attitude positive, conviviale et constructive (éviter les "coups de gueule" en public; il vaut mieux les traiter en comité restreint, dans des messages privés)
  • Attention aux raccourcis des messages courts (en 140 caractères les messages peuvent vite devenir triviaux, excessifs voire insultants)
  • Rester naturel, disponible, ouvert et curieux


S'abonner au compte @gfiinformatique et relayer les informations est une bonne façon de démarrer en douceur ! Alors...bons tweets !

Les tweets auxquels vous avez échappé en Février

Pour ceux qui n'ont toujours pas de compte sur Twitter, voici quelques unes des informations glanées au mois de février 2016 :
  • Gfi partenaire de Sage - Suite...
  • Saloua Karkri-Belkeziz, DG de gfi au Maroc, devient la 1ère présidente de l'Apebi - Suite...
  • Partenariat entre Gfi et 3SI - Suite... ainsi que Suite(Bis)...
  • Gfi partenaire du 01 Business Forum - Suite...
  • Avis d'expert : Sophie Pilverdier explique le concept de "Pay How You Drive" - Suite...
  • Dimitri Druelle parle de la certification ISO27001 au coeur de la stratégie industrielle de sécurité de Gfi - Suite...
  • Gfi dans le TOP5 des ESN, partenaires privilégiés de la Transformation Numérique - Suite...
  • Chiffre d'affaires 2015 : 894M€ - Suite...
  • Les photos du Kick-Off de Lille - Suite... (et de nombreux tweets de l'événement)
  • Le Kick-Off espagnol à Madrid - Suite...
  • le Kick-off Rhône-Alpes à Lyon - Suite...
  • La présence de Gfi en Côté d'Ivoire - Suite...
  • Le jeu de cartes de Gfi spécial Poker Agile - Suite...
  • Les méthodes de recrutement de Gfi données en exemple - Suite...
  • Gfi et la Fondation PSG invitent 1000 enfants à la 1ère Journée des Enfants le 19 avril - Suite...

Les rendez-vous de mars

Outre les différents événements annoncés sur le fil d'information Twitter de @gfiinformatique (2SeeUClub de Microsoft, le 3 mars; Salon Big Data les 7 et 8 mars; SITLEvents du 22 au 25 mars...), suivez le Live Tweet du Symposium annuel avec le hashtag #SympGfi qui se tiendra cette année les 18 et 19 mars 2016.
Une nouvelle occasion, pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait, de créer un compte Twitter !

Pour ceux qui décident d'aller plus loin et de commencer à émettre des tweets, relayez les informations concernant la journée des Enfants le 19 avril. Cet événement est l'occasion de mettre en avant les engagements de Gfi sur le plan de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et de communiquer autour de la marque employeur. Les retweets par les salariés augmenteront la visibilité de l'événement et lui donneront beaucoup plus de valeur que celle donnée par le seul département Marketing et Communication.

Séminaires techniques - Formation

Big image

Midis Techniques - Angular JS

Merci à tous pour la participation au séminaire Angular JS et pour les avis exprimés sur son déroulement.

Le séminaire a connu un grand succès avec 45 inscrits (en période de congés !) pour seulement 38 participants possible.

Les personnes qui n’ont pas réussi à suivre ce séminaire passeront en priorité pour les prochains séminaires !!!

Les notes d'évaluation en fin de séminaire donnent la mesure de l'enthousiasme pour ce sujet.

Angular JS est une technologie actuellement en demande croissante de la part de plusieurs de nos clients. Les collaborateurs ont pu découvrir les concepts de ce framework JavaScript et un rappel de quelques acronymes (SPA, MVC, MVVM).

L’objectif du séminaire était une préparation technique et méthodologique à cette technologie, tout en gardant une position objective : les avantages, les inconvénients, les pièges et son périmètre.


Quelques idées d’amélioration issues des commentaires récoltés à l'issue du séminaire seront prises en compte pour les prochaines sessions :

  • Limiter le nombre de participants à une trentaine de personnes
  • Améliorer la visibilité du support pour les personnes éloignées dans la salle
Big image

Au programme du prochain Séminaire : OWASP

Comme prévu et pour garder le rythme d’un séminaire par mois, le prochain séminaire sera animé par Arnaud Locquet (merci à lui) et se déroulera le vendredi 25/02 sur le thème OWASP.

Ce thème est en lien direct avec notre objectif de certification ISO 27001 et le système de Management de la Sécurité de l'Information.

En complément à notre population opérationnelle habituelle, ce sujet peut également intéresser le management (SDM/PM/Resp. Factory) et bien d’autres encore.

Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant et accessibles comme pour le premier séminaire au sein de notre outil Confluence

Friday Tech

Depuis le début d'année, de nouveaux ateliers de partage inter-projets ont été mis en place à Lille : les Friday Tech. Chaque vendredi après-midi, un projet est mis à l'honneur. Réservé aux chefs de projet et managers, ils ont la possibilité de s'inscrire à ces ateliers et de découvrir le quotidien des projets.

Les règles d'or :

  • 1 heure
  • 0 slide
  • Que la réalité du projet

On y aborde notamment les outils, les méthodes de travail, la relation avec le client, les difficultés, les points forts… le tout présenté par un membre du projet à partir de son poste de travail. Les échanges sont à la base de l'atelier et permettent aux participants de faire connaissance avec leurs homologues et de partager leurs expériences.


Liste des ateliers passés ou à venir :

Big image
Que vous soyez un expert du domaine en quête de bonnes idées ou un néophyte curieux de découvrir le savoir-faire d'autres équipes, contactez Thomas Ribeaucoup l’organisateur des Friday Tech

Vente de projets à Engagement

Business Committee - Les acteurs

La qualification d’une opportunité, la construction puis la remise d’une proposition à un client obéissent à des règles et des procédures faisant intervenir différents acteurs :

  • L’opportunity Owner est l’acteur commercial qui porte l’affaire ; il a détecté l’opportunité et a pour objectif de faire une proposition gagnante (la meilleure proposition au meilleur prix) face à ses concurrents

  • Le Delivery Manager représente le Delivery au sein des unités (les Business Units ou BU) avec son extension en Branche Production (BPR) et est chargé de proposer et valider la faisabilité technique de la solution proposée, le modèle de delivery et la charge de travail

  • Le Bid Manager est le chef de projet de la proposition : son objectif est de remettre une proposition gagnante dans le délai imposé par le client et avec le budget qui lui est alloué

  • Le Lead Approver est le responsable de l’alignement de la stratégie de Gfi avec les enjeux du client et de la qualité de la réponse remise au client

La réalisation d’une proposition est gérée en mode projet et contrôlée à différentes étapes, soit au sein des unités pour les petites (en terme de chiffre d’affaires ou de nombre de jours) affaires, soit, pour les affaires plus importantes, lors d’un Business Committee qui se tient les mardis et les vendredis en présence de représentants du Comex, de la Direction Industrielle, de la Direction du Business Development, de la Direction Juridique, de la Direction Financière et de la Direction Qualité et Sécurité.

Big image

Gates

Les équipes impliquées dans la réalisation de la proposition peuvent se présenter jusqu’à 5 fois devant le Business Committee lors de l’atteinte des différents jalons d’avancement, les Gates :

  • Réunions d’une durée de 20 minutes pour les Gates 1 à 4
  • Réunion d'une durée de 40 minutes pour la Gate 5.

Gate 1

La Gate 1 est réunie très en amont de l’affaire, avant même que le cahier des charges du client soit disponible. Les équipes commerciales ont détecté une opportunité et souhaitent mobiliser des moyens (des ressources humaines et financières) pour faire une proposition. La Gate 1 permet de valider la stratégie commerciale et la stratégie de réponse (moyen à mettre en œuvre auprès du client, stratégie d’alliance avec des partenaires, choix de la solution…). A l’issue de la Gate 1 :

  • soit des moyens sont mobilisés
  • soit Gfi décide de ne pas concourir

Gate 2

Lors de la Gate 2, le cahier des charges est sorti ; l’équipe de réponse propose une solution maîtrisée, pertinente et originale avec de bonnes chances de succès. L’Executive Summary –l’histoire que nous racontons à notre client- est rédigé dans les grandes lignes, la solution est validée par le Direction Industrielle (DI), les risques sont évalués et les négociations avec les partenaires sont en bonne voie. A l’issue de la Gate 2 :
  • le processus se poursuit
  • ou…s’arrête si Gfi estime que les risques ont trop élevés ou les chances de gain trop faibles.

Gate 3

Lorsque la proposition technique et fonctionnelle est rédigée, que les risques sont valorisés, que la rentabilité est calculée, l’équipe de réponse présente sa proposition de valeur et son modèle de delivery lors de la Gate 3. A son issue :
  • la réponse est remise au client
  • ou pas (!), si Gfi estime que l’affaire est trop risquée ou pas suffisamment rentable.

Gate 4

Une phase de négociation peut alors démarrer avec le client (celle-ci n’est pas systématique puisque dans certains contextes, comme pour les projets dans le domaine du Secteur Public, le client n’accepte pas de négocier : la proposition est jugée sur la solution technique et fonctionnelle et les conditions financières proposées). Si le gain de l’affaire impose de modifier la proposition (baisse des prix, modification de périmètre, engagements revus à la hausse…), l’équipe de réponse passe en Gate 4, pour valider les nouvelles conditions. A son issue :
  • une nouvelle proposition est faite
  • ou maintenue en l’état si les nouvelles conditions sont jugées trop contraignantes.

Gate 5

La suite de l’histoire n’a que deux issues :
  • la perte de l’affaire (et dans ce cas, le processus s’arrête)
  • ou le gain de l’affaire

Dans ce dernier cas, les équipes commerciales et de Business Development passent la main au Delivery : la Direction Industrielle de la BU et la BPR.
L'objectif de la Gate 5 est de transférer au Delivery, les engagements pris auprès du client. Il reprend ces engagements à son compte et met en place des plans d'actions pour dégager une meilleure marge que celle vendue, à travers, notamment des gains de productivité.

Soy un Francés en Alicante

Témoignage d'un parisien qui a décidé de changer d'horizon

Après une dizaine d’années d’expérience acquise en région Parisienne, je suis parti m'installer à Alicante dans le sud-est de l'Espagne, afin de me rapprocher de la région géographique d'origine de ma femme.

Au mois de Novembre dernier, j'ai intégré les équipes du centre de services d’Alicante en tant que chef de projet dans l’équipe de développement du Produit CLEVA pour Gfi Software.

Ici je vis une expérience professionnelle et personnelle très enrichissante. Je gère une équipe de 10 personnes pour un projet de refonte d’un progiciel du secteur des assurances dont les équipes techniques sont basées à Lyon. Mon rôle est d'améliorer la communication et la compréhension entre les équipes. Je contrôle également les aspects méthodologie et performance du projet tout en respectant les processus métier et qualité du groupe.

Le projet est réalisé en mode agile distant et les exigences en terme de qualité de livrables ainsi que le respects de jalons imposés par les impératifs clients sont les principaux challenges que nous relevons au quotidien.

L'équipe projet CLEVA, ERP dans le domaine de l'Assurance

Big image

S'installer en Espagne, c'est facile !

Pour ce qui est de la vie en Espagne, les formalités administratives sont plus simples qu'en France. Ici, il est possible d’obtenir toutes les autorisations de séjour et permis de travail en quelques jours mais en n'ayant pas peur de faire quelques aller-retours... surtout avec les banques chez qui il faut payer la fatidique "tasa" et uniquement en liquide svp.

Ensuite au quotidien, les Espagnols ont un sens pratique très élevé. Par exemple, les impôts et la sécurité sociale sont prélevés à la source, il n’y a donc pas besoin de payer le médecin ou autres docteurs spécialisés à chaque consultation. Tout comme la fameuse déclaration des revenus qui n’existe pas en Espagne.

D’un point de vue humain, je me sens très bien accueilli par des personnes chaleureuses et enthousiastes. De plus le soleil et la mer sont les bienvenus car la navigation à voile est mon plus grand loisir. En effet Alicante, anciennement appelée Lucentum (cité de la lumière) par les Romains, affiche 300 jours de soleil à l’année.

Lunch-Lag et sieste

La plus grande différence et de loin la plus difficile en terme d’adaptation, c’est le fameux Lunch-Lag ou autrement dit le décalage horaire sur les heures de repas. Ici il faut compter entre 4 et 5 pauses repas avec le déjeuner à 15 heures. L'avantage de ce fractionnement est que l'on est plus "frais et dispo" pour travailler qu'après un gros et unique repas qui doit nous tenir toute la journée.

L’inconvénient, c’est qu’il faut tenir jusqu’à 15 heures et si on a oublié la pause de 11h00….. alors bon courage !!!

Et puis contrairement à ce que tout le monde pense, la sieste n'existe pas ou du moins pas durant les jours de travail. En revanche, les mois d’été, nous bénéficions d’une ancienne tradition qui consiste à faire la journée continue de 08h00 à 15h00 pour éviter de travailler l’après-midi avec plus de 35º…. Donc là oui…. Sieste et Plage.

En conclusion, je vis ici une très bonne expérience que je recommande vivement à tous ceux qui souhaitent profiter du soleil et surtout voir une autre façon de travailler et je remercie Gfi pour cette opportunité.

Nouvelles Affaires

Big image

Dossiers en cours

Quelques gros dossiers en début de cycle de vente :
  • EDF TCO MCO
  • SNCF - Centre de services Études
  • TOTAL Massification
  • CASA Pactes V2 (La réunion de lancement de la proposition s'est tenue le 25/02)

D'autre part, une réponse a été remise le 19 février pour le dossier RPC du Crédit Agricole et une autre réponse de migration VB pour le client Atlas Copco géré par la Belgique.

Enfin, plusieurs dossiers de Mobilité (avenants aux projets en cours ou nouveaux projets) ont été signés à Lille et à Alicante.

La bonne nouvelle de février reste la montée en charge sur le projet Telefonica à Alicante, qui passe de 6 à 12 personnes.

QSI

Big image

ISO9001

La campagne d'Audit AFNOR s'est déroulée début février 2016. Cette année, outre l'audit habituel du Management, les CSPP audités étaient Nantes (Factory IS) et Vélizy (Factory NTIC et B2I).
Aucune non conformité n'a été relevée. L'auditeur a fait des retours extrêmement positifs sur les projets qui ont été audités. Bravo donc aux équipes projet pour la qualité de leur présentations et leur implication sur l'opération.

L'auditeur AFNOR a particulière noté comme point fort de la BPR :
  • L'évolution organisationnelle pour mieux répondre aux enjeux de la Branche
  • Les Roadmaps 2016 des différentes Factories et CSPP
  • Les outils au service du pilotage (VigiReport, JIRA...)

Il a cependant relevé un point sensible : la difficulté à pourvoir la fonction de RM sur la Factoy IS, entraînant des manques dans la gestion des compétences, le suivi des EA et EP...


Parmi les pistes de progrès (à prendre en compte dès à présent pour les audits à venir) :

  • Le pilotage des risques (Unités, Opérations)
  • La gestion de la montée en compétence des collaborateurs

CMMi

Le suivi des processus CMMi, mis en veille depuis quelques mois est réactivé. Un premier comité de pilotage s'est tenu le 26 février 2016. Les orientations opérationnelles suivantes sont prévues sur les Factories NTIC et MVS à Lille (Projets BNPP) :

  • Audits / Revues​

  • 1 campagne annuelle du pilotage projet (30 prestations)​

  • 1 campagne annuelle sur 2 autres processus CMMi (30 prestations)​

  • Priorisation des actions d’amélioration issues de l’évaluation​

_________P1 : Gestion des risques​

_________P1 : Gestion des décisions​

_________P1 : Gestion des demandes / changements​

_________P1 : Bilans / REX / Capitalisation​

_________P2 : Contrôle avant livraison​

_________P2 : Simplification du référentiel et des checklists​

  • Réactivation du groupe processus​

  • Gouvernance dans la continuité​

  • 1 COPIL (décisionnel) trimestriel (premier fixé le 26/02/2016)​

  • 1 Comité processus (suivi) mensuel


D'autres part, le processus est étendu à Casablanca :

  • Cadrage de la démarche avec appui du chef évaluateur CMMI CSB (7 -> 10 mars):​

  • Définir la stratégie de build (périmètre, démarche, adhérence avec GMS) sur Casa et le chiffrage associé​

  • Validation BPR de la stratégie et du périmètre (ADM only, tout Casa…)​

  • Définition et lancement du projet d’évaluation

ISO27001

Les opérations de finalisation de la certification ISO 27001se déroulent fin février pour un audit du 1er au 4 mars 2016. Même s'il reste encore beaucoup de travaux pour finir de se caler, les équipes projets sont confiantes.

De nouveaux chantiers sont déjà à l'étude et notamment :
  • Le ralliement des sites BPR avec :
  1. _______Bellini (Orange)
  2. _______Lille, Casablanca et Alicante (ADM) et Lisbonne (3SI)
  3. _______Nantes et Vélizy
  4. _______Lyon et Toulouse


  • Le chantier Sécurité d'ADM (programme de la BNPP)
  • Démarche Sécurité ADM (PAS Cadre, BCP…,) ​

  • Sécurité RH : sensibilisation/consignes sécurité…​

  • Sécurité Physique des Sites​

  • Sécurité IT : réseau, poste de travail, traçabilité​

  • Gestion des moyens fournis par BNPP​

I'm a French Man in Alicante

Testimony of A Parisian who has changed his horizons

After ten years of experience gained in Paris, I moved to Alicante in the south-east of Spain, in order to get closer to the birth geographical region of my wife.

The last November, I have integrated the service centre of Alicante as Project Manager in the development team of the Product CLEVA for Gfi Software.

Here, I have a very rewarding professional and personal experience. I manage a team of 10 people for a redesign project of a software in the insurance sector for which the technical teams are based in Lyon. My role is to improve the communication and the understanding between both teams. Also I manage methodologic aspects and performance of the project respecting the business processes and the quality standards of the group.

The project is delivered using Agile remote mode and the requirements in term of quality and delivery including the respects of the milestones required by the client needs are the most important challenges that we face daily.

It's easy to settle in Spain !

About the Spanish life, the administrative processes are simpler than in France. Here, it’s possible to get all authorizations to stay and to work in Spain only in few days but not being afraid to make a return trip… particularly with bank office where it’s necessary to pay the fateful “tasa” and only with cash plz.

Day to day, Spanish people have a high practical sense. For example, the taxes and the social security are carried out automatically, there is thus no need to pay the doctor or others specialized doctors for each consultation.

From a human point of view, I feel well welcomed by friendly and enthusiastic people. Moreover the sea and the sun are welcomed because the sailing is my prefered hobby. Indeed Alicante, previously named Lucentum (city of sun) by Romains, display three hundred sunny days per year.

Lunch-Lag and siesta

The greatest difference and from far the most difficult in terms of adaptation, is the famous Lunch-Lag or in other words the jet lag for the lunch hours. Here, there are between 4 and 5 meal breaks per day with the lunch at 3 o´clock pm. The benefits of this fractionation is that it is better to work than a unique and big meal which should hold us all the day.

The inconvenient is that it’s necessary to survive until 3 o´clock pm and if the break of 11 o´clock am is forgotten….. then no way!!!

And contrary to what everyone thinks, the siesta time doesn’t exist or at least not during the working days. However, during the summer months, we have the continuous working day from 8 am to 3 pm which comes from an old tradition that hopefully avoid working experience with 35 degrees outside.… Thus then... siesta and beach

Finally, I live here a very good experience that I strongly recommend to everybody that would bring a little sunshine in his life and specially know another way to work. I would like to thank Gfi for this opportunity.

Appel à contributions

Vous voulez partager une information, une passion, un sujet susceptible d’intéresser vos collègues de la Factory NTIC ? Qu’il s’agisse d'une expérience professionnelle ou d'une passion personnelle, envoyez vos contributions à vos PM et elles seront partagées dans une prochaine NewsLetter.


Le concours pour le nom de la NewsLetter n'a pas eu beaucoup de succès... Il est donc reconduit. Nous attendons toujours vos idées, toujours récompensées par une surprise !

Merci

Pour cette NewsLetter merci aux contributeurs (directs ou indirects) et plus particulièrement à : Stephan Kiss (notre French Man à Alicante), Thomas Ribeaucoup, Jacques Denis, Catherine Le Jeune, Erwan Le Dantec, Vincent Boonefaes, Fabrice Daugan.
Merci également à l'équipe Marketing et Communication et notamment à Jean-Pierre de Araujo qui a réalisé la superbe page de fond de cette Newsletter.