Sommative: religion

Enseignant: Serge Letourneau

Résumé du livre de Judith

Dans le livre de Judith, le roi de Ninive Nabuchodonosor envoie son général tyrannique sanguinaire nommé Holopherne mené la guerre contre Israël.

Les habitants de Bethulie sont au désespoir lorsque Holopherne campe autour de la ville (7).

Judith, une séduisante veuve comptant sur Dieu, propose son plan aux autorités pour sauver Bethulie (8,9-36).

Elle prie, descend au camp de Holopherne et le séduit (10,1-23). Pendant son séjour, Judith continue de prier et se prépare à l’action. Les habitants de Bethulie restent aussi tout en prière nuit et jour afin que Dieu sauve leur ville.

Après plusieurs rencontres chastes; Judith l’assassine dans son sommeil alors qu’il était complètement ivre (13).

Elle ressort du camp païen et revient dans sa ville avec la tête du général Holopherne. Lorsque les ennemis apprennent comment leur chef est mort de manière honteuse, la panique les gagne, ils renoncent à leur attaque et s’enfuient (14,11-15,7).

Judith et les habitants de Bethulie tombent en action de grâce envers Dieu.

Le livre de Judith a été écrit pendant la période grecque (au deuxième siècle avant JC) et raconte le salut accordé par Dieu au terme d’une situation critique.

Réflexion sur la pertinence de l'Ancien Testament pour les chrétiens

Le Nouveau Testament ne se comprend qu’à la lumière de l’Ancien Testament. Car il ne fait qu’accomplir ce dernier.

L’Ancien Testament donne au Nouveau Testament tout son sens et sans lui le Nouveau Testament se retrouve sans racine.

L'apôtre Paul énonce une belle formule que je reprends: vous n'êtes plus sous la loi mais sous la grâce. Par la loi, il fait référence à l'ancienne alliance qui n'est l'ancien testament.

Jésus annonce aussi dans son sermon sur la montagne qu'il n'est pas venu abolir mais accomplir. Il est le messie, l'ombre annoncée dans l'ancien testament.

Bref, dans le Nouveau Testament Jésus Christ est venu accomplir tout ce qui a été dit sur lui dans l’Ancien Testament.

Big image

Réflexion sur les symboles de la foi des chrétiens

Il y a 2 symboles particuliers qui sont des professions de foi qui résument la foi que professent les chrétiens :


-Le Credo, symbole des Apôtres

Big image

Je crois en un seul Dieu, Symbole de Nicée Constantinople

Big image

Symbole de Nicée, Dieu trinitaire.

Le symbole des Apôtres est considéré comme le résumé fidele de la foi des Apôtres. C’est pour définir la foi chrétienne.

Cette profession de foi crée un désaccord au 4ème siècle entre les chrétiens. Car d’aucuns pensent que Jésus n’est pas égale à Dieu mais juste créé avant tous les hommes et est au-dessus de tous les êtres humains.

Le concile de Nicée en 325 vient mettre au clair les points d’ombre et la première partie du JE CROIS EN UN SEUL DIEU, fut mis en place.

«Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles ; il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ; par l'Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n'aura pas de fin».

Ceci explique clairement qui est Jésus Christ.

Mais quelques années après d’autres divisions surviennent encore au sein de la communauté chrétienne concernant la place du Saint-Esprit. Certains disent que celui-ci n’est pas Dieu. Alors un autre concile, celui de Constantinople en 381, explique clairement dans la dernière partie du JE CROIS EN UN SEUL DIEU qui est le Saint-Esprit(Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes. Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir).

En gros, le symbole de Nicée Constantinople met en lumière non seulement qui est Jésus mais aussi chacune des personnes de la Sainte Trinité. C’est-à-dire que nous croyons en un seul Dieu en Trois personnes.

Reflexion sur les actes des apôtres

Le livre des Actes des Apôtres : son nom lui correspond bien. Ce livre n’a fait que relater le vécu des disciples au lendemain de la résurrection du Christ. Ce qui est merveilleux dedans c’est qu’on a vu tous les disciples du Christ tout transformés.

Et même en tant que non chrétien, on voit que quelque chose s’est produit dans la vie de ces hommes.

Aussi c’est dans ce livre que nous découvrons la naissance de l’église et que les disciples du Christ ont reçu pour la première fois le nom de chrétiens.

Quel est le point des attentes touchées?

Cette activité m'a permis en gros de toucher le point trois qui est celui de découvrir l'importance de la bible en tant que parole de Dieu.

J'ai pu explorer le lien entre l'ancien testament et le nouveau testament. J'ai pu comprendre ce qu'est le symbole de la foi chrétienne catholique.

L'acte des apôtres m'a beaucoup touché. Elle relate la vie après Jésus-Christ et l'évangélisation. Croire en Dieu n'était pas de l'eau à boire, mais les disciples remplis de l'esprit-Saint accomplissaient des merveilles. Ils étaient aussi persécutés.

Le récit de Judith est une histoire que je peux raconter à mes élèves pour leur montrer que Dieu est un Dieu de l'impossible qui sait nous sortir des situations délicates.

L'enfant peut faire le lien avec sa vie quotidienne.

Pour clore, Nous chrétiens nous devons comprendre que l'être humain est amour et est créé à l'image de Dieu, ainsi il a de la valeur et aussi a une certaine dignité. Il convient que nous agissions comme des modèles de valeurs évangéliques dont les pilier fondamental repose sur le partage, l'amour et le pardon; le tout dans le respect.