Parcours Charisme Durable

Octo - 2016

Description du parcours

Objectifs


  • Pour chaque Octo: De s’approprier une palette de «relevant soft skills» au point d’en faire des réflexes.
  • Pour l’équipe: De vivre une aventure collective qui nous renforce

Moyens mis en oeuvre pour arriver à l'objectif


  • 1 jour entier + 12 ateliers de 2h à base d'impro, d'outils théoriques et de mises en situations
  • Pour ceux qui le veulent: 30min d'entretien individuel de de dév perso
  • Hotline 5j/7 - Vidéos E-learning et documents On-line
Big image

Le triple A: l'ADN du parcours

Le livre interactif

En complément, pour aller + loin et faire des exos chez soi.

Atelier#11: Le scenario, les drivers - Part 2

Impro:

- Photos complexes

- La mise à mort

- Impro libres "à la manière de"


Jeux de rôles avec freins à débloquer:


A retenir: le driver est l'injonction (souvent inconsciente) qui "prend le contrôle" d'un individu lorsque celui-ci a perdu ses moyens et sa rationalité d'Adulte.


Il est fondamental de comprendre en communication que les motivations exprimées ne sont pas forcément les motivations réelles des personnes (mêmes quand elles le croient de bonne foi).


Si on ne comprend pas cela le risque est double:

1/ on perd sont temps dans des prétextes

2/ on augmente le risque de mauvaise foi, de stratégie de contournements, et donc de conflits.


En revanche, si on pose certaines questions, on peut avec un peu de chance accéder aux "vraies" raisons.


Les questions magiques:

- Qu'est ce qui pourraient se passer de pire?

- Si on avait une baguette magique, qu'est ce qu'on ferait/ changerait?

- Et si ça se passait mal, quelles seraient les conséquences pour vous?


Une fois que l'on tient le driver (Ex: si le projet foire je me sentirais défaillant => SP), on tente de dédramatiser, et d'aider la personne à considérer la chose avec rationalité. Il est fort probable qu'avec des yeux d'Adulte elle reconnaisse:

1/ Qu'il n'y a pas de raison que le projet foire

2/ Que l'attitude que prend la personne ici et maintenant est plus à même de faire foirer le projet que celle que vous lui proposez

3/ Que même si par malheur ça foire, c'est une perte acceptable, it's OK to fail, qui ne tente rien n'a rien, etc.

Atelier #10: Postures de vente

A retenir: On peut être à la fois en synergie avec son client ET en antagonisme, c'est même le principe de la posture du consultant.


Je suis en synergie avec lui parce que je veux sincèrement qu'il réussisse dans son projet. Je suis en antagonisme pour challenger les moyens d'arriver à l'objectif.


Plus je "l'aime", et plus je peux le contredire (ça rejoint le +/+)


Impro:

- Status : la soirée bizarre

- Plateformes d'impro avec status imposés

- Les supers pouvoirs inutiles


=> Attention aux jeux de pouvoirs, la vente se joue en middle status (ni high, ni low). Si je veux caser mon offre au forceps (comme les supers pouvoirs dans l'exercice), cela se sent et tomber à plat => je creuse le besoin et challenge jusqu'à ce que le client réclame mon offre de lui-même sans le savoir.

Atelier #9: Négo Part 3

Impro:

- Prise de recul: tir à la corde et ascenceur

- Lay di lay

- Transneuronnes express

- Doublage

- Consciences qui parlent derrière


Prépa et conduite de négo sur un cas réel: "la mission en régie de Mihail"


=> BRAVO, j'ai vraiment le sentiment que vous avez pris de très bons réflexes en négo. Si vous vous habituez à préparer chaque négo (même celles qui ne s'appellent pas comme ça dans l'agenda) en suivant la checklist que l'on a vu (5 minutes chrono), vous allez voir les fruits très vite.

Préparation => calme => prise de recul => stratégie en live => influence

Atelier#8: Négociation - Part 2

On a travaillé sur le cas de la maison avec les rosiers.


A retenir:

- la préparation donne une confiance incomparable

- la bonne posture est un mélange de bienveillance, curiosité et persévérance (on ne lâche pas celui qui se débat tant que l'on a pas de réponses "logiques" de sa part)

- le négociateur lambda n'a pas envie spontanément de donner ses intérêts (car il a peur de lâcher une bêtise) => il faut sentir le moment où, affaibli par le fait qu'il n'a pas d'arguments logiques à donner, il devient disposé à répondre à la question "Pourquoi vous vendez?").

- Sur la même logique, il faut sentir le moment où l'on passe de "claim" à "create". Sinon on torpille la relation avec "qui a la meilleure logique".


@ ce soir, sur des cas réels.


Olivier.

Atelier #7: Négociation - Part 1

En négo nos émotions (et surtout la peur) dictent souvent notre comportement car:

- on a peur se soi => lâcher des infos qui vont me desservir

- on a peur de l'autre => malgré la politesse, l'autre est là pour me tondre!


Trop écouter son instinct en négo est déconseillé => Le calme, la logique et l'empathie sont des armes bien plus redoutables que l'agressivité et les jugements de valeurs sur le fait que l'autre "ne fait pas assez d'efforts".


Cette posture du négociateur est liée au lâcher prise. Je lâche prise par rapport à l'enjeu de perdre pour me mettre dans une posture gagnante.


Trois éléments qui vont me permettre d'atteindre cette posture:



  1. La préparation: Claiming, critères objectifs, BATNA, intérêts des parties, Options
  2. La capacité à voir en live si mon interlocuteur est dans l'inconfort ou pas (4 manifestations d'inconfort)
  3. Le fait de ne pas avoir peur de perdre ou de ne pas faire de deal.




Les notions / outils que l'on a abordé au travers du cas BENTLEY:


- Claim / Create: les 2 étapes de la négociation. L'enjeu est de pas torpiller la relation au moment du claiming => qui voudrait "créer" avec quelqu'un qui le malmène depuis le début?


- Les 4 éléments de préparation d'une négo (cf image)

Atelier#6: Prise de parole - part 2

Sur cet atelier, c'est moi qui ai eu le plaisir d'être dans le public!


BRAVO pour la qualité de vos préz:)

Atelier #5: Prise de parole (PPP) - part 1

Impro:

- Marche avec orateurs qui répètent leur discours

- lignes hiérarchiques

- Contes à trous

- Le père Noel qui parle à ses lutins


A retenir: la notion de congruence (qui rejoint presque celle d'alignement): c'est quand le verbal et le non-verbal sont cohérents. Si ça n'est pas le cas, le public sent une dissonance que l'on appelle "mixed feelings".


Une clé pour "s'assurer" une cohérence : piocher parmi 6 archétypes universels (voir photo) en préparant sa PPP avec la checklist ci-dessous.


Conseil: lire la fiche 10 du livre et faire les exos!

+ "devoirs pour le 22/6": préparer une PPP de 3-5 minutes avec des slides sur le sujet que vous voulez.

Big image

Atelier#4 - Renvoyer dans l'Adulte

Impro :


- Echange de prénoms

- Bonjour, bonjour, qu'est qu'il a dit?

- Assis debout penché

- Montée d'un animal mutant

- Perturbations: objets à suggérer dans l'impro

- Status imposés (la mafia)

- A à Z


Les concepts :


- Les 3 états du Moi

- Les transactions croisées

Atelier #3: Le scénario - les drivers - la pyramide de Dilts

Impro:


- Lignes alphabétiques d'experts

- Zapping objets

- Boîte à mots


Un peu de théorie:


- Le scénario: ensemble de comportements instinctifs de protection que chacun développe dans l'enfance et qui resurgissent dès que l'on subit notre inconfort. Lorsqu'on est dans son scénario, on est dans sa bulle, "dans son film", et l'on n'a pas accès à sa créativité notamment.


- L'alignement : La pyramide de Robert Dilts. Elle décrypte les différentes couches et profondeurs d'inconfort; de la plus superficielle à la plus profonde.


- Les drivers: 5 grandes injonctions universelles, sorte de "petites voix" dans la tête qui prennent le contrôle (driver) lorsque je passe dans mon "scénario". Ex: Si je suis drivé par un "Fais plaisir" par exemple, 100% de mon énergie est occupée à ne pas décevoir, ne pas passer pour le méchant, et 0% de mon énergie est occupé à faire avancer le problème qui est sous mes yeux.

Atelier #2: la rhétorique assertive - CNV et DESC

Impro:

- Marche avec "Bonjour" content ou pas content

- Labyrinthe

- Ligne avec ascenseur émotionnel: on sort du jeu quand on le veut

- Départs d'impro

- Gromelo (je sais plus si on l'a fait celui-là...)


A retenir:

- Le check interne pour trouver de l'engagement

- Si c'est NON, c'est OK. On peut l'exprimer sans être désolé et sans juger les autres (+/+) => ça demande une pause interne pour assumer son NON.

- La capacité à lâcher prise est liée au rapport à l'erreur, càd à l'optimisme que ça va bien se passer (d'une il n'y a pas de raison que ça foire, et de deux, quand bien même ça foirerait, ça ne sera pas grave).


Outils:

- Le bonhomme CNV: sert à exprimer son ressenti, même s'il ne va pas faire plaisir à l'autre

- Le DESC : sert à exprimer son ressenti mais de manière un peu plus formelle, avec une invitation à l'échange avec l'autre pour trouver une solution. (Big up à Nicolas pour cette distinction).


Pour creuser: lire la fiche 14 (apprendre à dire NON) + fiche 3 (Passer des messages difficiles).

Atelier #1: Apprendre à dire NON

Impro:

- Balles énergie

- Lay di lay

- L'alibi: et bien justement!


Travail sur le "check interne" et le fait de trouver l'engagement interne pour faire les choses (dire NON par exemple).


- Exercice du PLUS

- Demandes plus ou moins farfelues d'Olivier

- Discours imposés


A retenir:


Pour pouvoir s'affirmer, il faut d'abord faire PAUSE, et se sonder pour connaitre ses désirs, ses besoins, ses contraintes.


Cette pause, ou "check interne" permet de se lancer de manière authentique et affirmée. C'est capital parce qu'en dehors de notre zone de confort, notre instinct nous pousse à des comportements de repli: ni authentique, ni adapté.

Journée de lancement

Impro:


- Marche

- Lettres à deux

- Photos

- Déménageur

- "Bonjour" avec émotion à justifier par l'autre


Lâcher prise:

- Phrases applaudies en cercle

- Mots déclamés / associations doubles / triples

- Tu sais pas ce qui m'arrives?

- Départ d'impro

- 1,2,3: j'me suis planté!!!


(J'avais fait une liste que je n'ai pas suivi à la lettre au final => si vous voyez des exos qui ne vous disent rien ou au contraire des exos qu'on aurait fait et qui sont pas dans la liste, dites le moi, ça m'aide!!!)


Les notions / outils que l'on a abordé:


- L'intelligence émotionnelle = inhiber un réflexe instinctif pour choisir au lieu de subir sa réponse à la situation


- Zone de confort, Mindsets de Carol Dweck: L'IE s’apprécie en dehors de sa zone de confort. Au moment où mon cerveau réalise que je suis en dehors de ma zone de confort, l'état d'esprit figé (fixed mindset) correspond à une position de sécurité (souvent fantasmée plus que réelle) et l'état d'esprit de développement (growth mindset) correspond à une attitude confiante et optimiste face au challenge.


- Assertivité, ou +/+ = s'affirmer en étant engagé et en même temps en prenant en compte tout ce qui est extérieur à moi (les autres, l'environnement).


- le triple A: un process pour inhiber les réflexes instinctifs (faire PAUSE) et se donner toutes les chances d'être assertif


- L'engagement: Consiste à ce que son 1er "+" (l'affirmation) soit motivé par un choix personnel et non d'une volonté de se conformer à quelque chose d’extérieur (récompense, sanction ou volonté de se conformer à une norme sociale).


- 4 manifestations de l'inconfort: manifestations universelles qui traduisent un inconfort dont la réaction instinctive n'a pas été inhibée.


- Le scénario: ensemble de comportements instinctifs de protection que chacun développe dans l'enfance et qui resurgissent dès que l'on subit notre inconfort. Lorsqu'on est dans son scénario, on est dans sa bulle, "dans son film", et l'on n'a pas accès à sa créativité notamment.


- L'alignement : La pyramide de Robert Dilts. Elle décrypte les différentes couches et profondeurs d'inconfort; de la plus superficielle à la plus profonde.


- Les drivers: 5 grandes injonctions universelles, sorte de "petites voix" dans la tête qui s'intercalent inconsciemment entre l'inconfort et sa manifestation physique.


- Les 4 filtres de C. Jung: 4 manières universelles de considérer un problème (surtout si le sujet engage l'autre). Le but: faire preuve d'empathie (= se mettre à la place de l'autre) pour fluidifier les rapports en début de conversation avant d'argumenter.


(là encore, sur scénario, alignement et drivers, j'ai un doute, je ne sais plus si j'en ai parlé rapidement ou si je vous ai présenté ça proprement. Merci de me rafraîchir la mémoire:))


On se voit le 30/03!


@ bientôt,

Olivier


Ci-dessous: des schémas et des exos sympa pour s’entraîner:)